AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever





Gil Wil : Vue de mon hôtel lors de mon passage en mai 1992
 




Philippe RobertMarennes d'antan :1950 place de la poste
Alain Seguin : Rue à double sens a cette époque que j'ai bien connu
Dominique Sinou : Oui c'était double sens , je pense qu'elle est devenue en sens unique vers 1963
 
 
Philippe Robert : Marennes d'antan: année 1935 La poste
Mos-lab Synthesizers : Quel look ces anciennes pompes !
Jean Pierre Baron : Qui fonctionnaient avec la seule force des bras
Dom Dom : Oh oui comme les rues les les maisons changent même disparaissent. Le monde moderne !!!!! Et c'est pas fini nous ne verrons pas tout !!! 
Jean Paul Sinteff Garage puis hôtel restaurant et après ???
Nini Cocole RTh : Droguerie, quincaillerie...
 
Philippe RobertMarennes d'antan: 1938 place de La poste. (en ce moment là, on pouvait relever le capot de sa voiture pour aérer le moteur, le temps d'aller à la poste.) 
Alain Bertrand : On s'aperçoit par le panneau directionnel que la routeétait à double sens.
Solange Mack : Que c'était bien j'approuve ce temps là
Guy Dufour : La voiture à gauche de la photo doit être celle du marquis qui est certainement au café de Paris.
Jean Pierre Baron : Ou à la Poste ,,,,,!!
Guy Dufour : Ou au tribunal...
Marie-claude Moizant : J'aime avec les vieilles voitures . j'adore



 

 

En couleur

En couleur


Alain Giraud : A droite une Dyna PANHARD, peut être celle du docteur Sauzeau ?? La même que celle que j'avais pour aller travailler au bac de l'île d'Oléron. Cette photo date donc des années 53,55

 
 
 
Jean-Marie Roiron: A gauche je pense vente d huîtres aujourd'hui il faut aller à la Cayenne
Dany Logeais : Bien sur c était mon grand père qui vendait des huîtres et moi juillet et août j étais confinée dedans pour les vendre au lieu d'aller à la plage avec les copines année 63 à 65 mon grand père a arrêté avec la construction de la rocade
Dany Logeais : Oui je confirme qu il y avait bien un banc où les apprentis et ouvriers venaient avant
d'embaucher à 13h avec leur mobylette Ils me renfermaient dans la cabane et partaient embaucher
Bruno Large : Les souvenirs remontent ! Oui effectivement la salle d'attente pour les bus
Alain Giraud : C'est ici, que nous prenions le bus pour Saintes tous les lundis matins aux aurores et revenions le samedi suivant, pendant les études.
 
 
 
 
Alain Giraud : Les jardins devant les maisons avaient disparu, mais les Maisons doivent très anciennes. Elles apparaissent sur le cadastre Napoléonien, entre la rue et l'allée du tribunal. (coin en bas à gauche).
Dany Logeais : En 63/65 j ai bien connu la maison avec le jardin et la grille devant je vendais les huîtres à côté !!
Jean Pierre Baron : C'était Mr et Mme Pelletier qui y habitaient quant au propriétaire ?
Mos-lab Synthesizers : On peut imaginer aussi que l'espace entre la maison de gauche et la route correspondait à cette ancienne cour / jardin entourée de grilles, dont faisait partie la maison encore en place, devenue la banque
 
 
 
 
Hugues Pierre : Oh la pompe devant la droguerie,,!!!!