AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever



France Rivière
 
Françoise Pierre Mourey : Il vat etre tout beau Saccassou
 





Philippe RobertMarennes d'antan: 1935 promenade sur la Seudre ,au fond le Clocher de Marennes .
 
Philippe Robert : Marennes d'antan: entrée du port.
 
Christian DesormeauxUn des ateliers de l'association « Des lasses marennaises ». Visite organisée par le HIC (Hier-Brouage Image Club).
(Source : Association « Des lasses marennaises ».)
Quelques passionnés de voiles traditionnelles et d'histoire locale ont souhaité, par cette association, faire partager leur passion.
Les objectifs de l'assoc:iation sont de restaurer et d'entretenir les bateaux dans le respect des traditions et de les faire naviguer.
Elle s'efforce de maintenir le patrimoine et de faire revivre l'histoire ostréicole de la région à travers le bateau le plus représentatif d'une époque : la lasse à voiles.
L'association rassemble aujourd'hui plus de 200 membres et bienfaiteurs. Un charpentier de marine, membre important de l'association, apporte toute son expérienc:e et guide les bénévoles pour la réalisation des travaux dans le respect des traditions.
Sa flottille se compose de 12 bateaux ostréicoles traditionnels qui naviguent dans le pertuis. 5 d'entre eux sont classés Bateaux Monuments Historiques de Nouvelle-Aquitaine. 12 bateaux "Frères" appartenant à des membres de l'association complètent cette petite "armada".
L'association des lasses marennaises est officiellement reconnue "association d'intérêt général" par la Direction Générale des Finances Publiques depuis août 2020.
Depuis 2008, la commune de Bourcefranc-Le Chapus confie à l'association l'exploitation du Chantier Rabeau, qui reprend ainsi vie dans sa mission originelle, où les bénévoles assurent
l'entretien des bateaux dans les règles de l'art et le respect de l'environnement, sur la plage du vieux Chapus
Jean Pierre Baron L 'association " les lasses marennaises " dont l'un de ses Piliers est notre ami JACQUOT, ancien charpentier de navire, aussi membre de MFE
 

Chantiers Richard

Chantiers Richard


Philippe Lucas: Les cotes des Chassiron
 
 
 
 
 
 
Philippe Lucas
 
Philippe RobertQuand le port de Marennes était au Lindron et que le havre de Brouage débouchait directement dans le coureau d'Oléron. (extrait de la Carte des environs de Brouage dressée par François Ferry, cartographe, 1680)
Aline Chotard Manzanal Etrange Île au niveau du Chapus
Philippe Lucas : L'île Daire, zone ostréicole de Bourcefranc-le-Chapus aujourd'hui rattachée au continent. On parle maintenant plus souvent du "site de Daire" ou de la "pointe de Daire"
 
Pas vraiment le Port mais...
Pas vraiment le Port mais...

Jeff d'ArgyAmédée Dangaly sur le cotre de son père.
Amédée était un de mes amis. Nous avons fondé ensemble (avec François Hay et quelques autres les "Lasses Marennaises")
C'est lui qui m'avait donné cette photo il y a plus de 30 ans.
Il était de Bourcefranc.
J'aime beaucoup cette photo, car il y a une femme à bord ! (Sa sœur ? ... Je ne sais pas vraiment mais il me semble qu'il m'avait dit cela.)
Alain Giraud J'ai connu Mr Dangaly, c'était un client du garage de mes parents. Je crois que c'était un très bon navigateur, à ma connaissance il aurait convoye des Chassirons pour le compte du chantier Richard....
 



Alain Giraud
 





Alain Giraud

 

Février 2021

Février 2021
 
 
 
Photo : Vero Zouzou Visco Balouzat
 
Alain GiraudL'écluse autrefois à l'entrée du port.
Micheline Delage : Cette écluse me rappelle beaucoup de souvenirs de jeunesse
Qu’est on a pu se baigner dedans quand elles étaient fermées
 
Philippe Lucas : Rectificatif (09/02/2021) : Il y a 2 semaines, je publiais la photo ci-dessous avec sa légende, trouvée sur le site mémoriel de Maria Humblot, architecte navale, photo qui plus est, reprise par la (très chic) revue du Yacht Club Classique .... (Source : Collection personnelle Humblot, et Revue YCC, n°12 Avril 2019).
On n'est jamais assez prudent quant aux informations trouvées sur internet !
Grâce à la vigilance de Mme Reydy, détentrice de la photo originale (et à sa mémoire des faits) et avec le concours de Philippe Auguste, il apparait qu'il ne s'agit pas du lancement d'un Chassiron Tour du Monde mais de celui de "Aventure", le premier Chassiron Grande Croisière, ketch en acajou de 10,20m mis à l'eau le 1er Juin 1963 !
Ce bateau existe toujours et est visible à Carentan dans la Manche. Et il est d'ailleurs mis en vente par son actuel propriétaire ... depuis 5 jours ! Avis aux amateurs !
 

Gil Wil

Gil Wil
Qui pourra donner le nom ce l'heureux propriétaire?
 

Années 1970

Années 1970

 
Alain Giraud : Le port  en 1910
Hugues Pierre : Ça devait être très paisible
Gilles Bontemps : Minahouet! Construit à Foncillon 1912. Ce bateau est unique,monument historique depuis 2010 Port d'attache actuel Pont Aven. 
Minahouet a été construit sur les plans d'un pilote de Gironde, alors la date sur la photo? ou l'original ?

 
Philippe Lucas : Voici "La Belle Polack" dans la Seudre. 1984 si mes souvenirs sont exacts. L'équipage vient de finir d'affaler les voiles avant de rejoindre le port par le chenal de la Cayenne après une semaine de navigation le long de la côte atlantique, jusqu'à Noirmoutier. C'était un DH (pour "Deck House").
 
Philippe LucasLancement d'un Chassiron TM, 1972. Il s'agit d'un des premiers "Tour du Monde" avec coque en bois dont Maria Humblot, présente sur cette photo avec Mr et Mme Richard, était l'architecte ayant signé les plans. Un exemplaire de ce très beau bateau (peut-être le seul encore existant à ce jour ?) est visible dans le bassin du Musée Maritime de La Rochelle : Sylphide, mis à l'eau en 1969.
Source : Collection personnelle Humblot et Revue YCC, n°12 Avril 2019
Philippe Lucas : Il y a eu 2 séries de TM, la première avec coque en bois "ne" faisait "que" 12m. Quand le chantier Richard est passé aux coques polyester il a fait appel à un architecte Rochelais, Michel Joubert. Le TM dont tu montres la photo est un de ceux-là. Il fait un peu plus de 13m.  Je ne crois pas qu'il y ait plus de 4 à 5 unités produites dans la première série, beaucoup plus de la seconde série.
Alain Jacou J'ai travaillé chez Roger Bertrand à la chainade j'ai fait en tant que chaudronnier tous les aquastillages pour les chasserons de chez Richard et le TM était un deux mats de 14.20 m un très très beau bateau....
Jeff d'Argy: Pour tous renseignements concernant les Chassirons voir Edwige Sonette (Brick broc sur le port de Marennes). Elle est propriétair...
 
Alain Giraud1960, chantier naval PARAVEAU, La Cayenne, MARENNES
Jean Claude Foubert Transformer en gîte. Très beau
 





Alain GiraudSchéma de construction navale.
Rolly Gaboriaud : Impressionnant tous ces différents termes techniques de la construction navale que je découvre. Chaque partie a un nom dont certains sont aussi dans l'aéronautique comme carlingue.
 
Christian DesormeauxUn Chassiron au mouillage devant le port de la Cayenne. Je ne connais pas le modèle du bateau sinon que ce n'est pas un TM (Tour du Monde).
Bruno Larme C est un Rf. Très beau bateau. Bien entretenu. Son propriétaire le bichonne. Amarré au port à quelques mètres de lieu de fabrication.
Micheline Delage : Il est pas à la propriétaire qui tient la brocante en face, il me semble qu’elle achetait un pour le refaire
Christian Désormeaux : Merci beaucoup pour l'info, les chantiers Richard nous ont fait de superbes bateaux avec les Chassiron
Bruno Larme : Cette passionnée en a plusieurs à Marennes dont un magnifique Tdm...
 



Alain Giraud
 
Philippe Robert : Marennes d'antan: années 50 ,carrefour du port, la Cayenne.
Micheline Delage Dans ma jeunesse j’ai connue, c’était un café, et là dernière personne à l’avoir tenue devait être une Me Ray si je me trompe pas, il à était détruit dans les années 1959/1960
Jean Pierre Baron : Oui et cette buvette a été détruite par un incendie

 





Philippe RobertLe Bateau a été construit par des charpentiers de marine de Marennes en 1950
Gilles Bontemps : On distingue le sigle "Shell Aviation"a la proue du navire,avez vous plus d'info sur cette étonnante photo?
Philippe Robert 1950 lancement de schell aviation service.( Années 1950, lancement de l'avitaillement des aéroports et en carburant des véhicules de service de l'aviation) .
 





Alain GiraudMARENNES, le port il y a très longtemps.
Dany Logeais Il doit y avoir fort longtemps
Philippe Auguste : Oui d'ailleurs il est écrit sur la carte postale le bassin et non le port.

 
Monique GiraudMise à l'eau d'un bateau aux chantiers Richard
Philippe Lucas Cette photo m'a intrigué car si le bateau semble bien issu des chantiers Richard, ses lignes ne correspondent pas à un Chassiron. Suite à une petite recherche sur un site de "voileux", il apparaît que ce bateau fut une commande d'un propriétaire du Chassiron de 9m (CF) et qui voulait plus grand. Pas emballé par le Tour du Monde de 13m, il dessine un projet qu'il soumet à Michel Joubert architecte des Chassiron. Suit, aux Chantiers Richard la construction de ce ketch de 15 m avec ses hublots de coque, sans pavois en bois (comme sur les Chassiron). Année de construction :1971. Immatriculé sous le nom "Of Corse". Il s'agit donc sans doute d'un exemplaire unique qui témoigne du savoir faire de ce chantier et de ses ouvriers. Je joins une photo de ce bateau à flot....
 

Chassiron

Chassiron

 
Frederic Christelle Audebert Cette photo doit être prise entre les deux rond-point du jardin public et du port, rue des martyrs ?
Alain Giraud Emplacement de la piste cyclable actuelle, ancien passage à niveau.
Maryline Boyer : Non le passage à niveau est toujours la de l'autre côté
Dany Logeais : Il y en 40ans environ qu il n'y a plus de train de rails donc de passage à niveau
Maryline Boyer : Ce qu'on appelle un passage à niveau est en fait la maison du garde barrière et à ma connaissance la maison est toujours là
Dany Logeais : Je sais ma mère y est née ma grand mère était garde barrière
Serge Turpin : Les barrières de l'ancienne voie ferrée qui est la piste cyclable aujourd'hui
 
Monique Giraud : L'église vue du port ...
Bruno Montmeau : On dirait sidyyaya le plus beau bateau de la baie des chardons
Alain Bertrand : Le bateau neuf semble être juste sorti du chantier des frères Mignon.
Frederic Christelle Audebert : Est-ce que quelqu’un peux nous dire ce qu’il y a d’écrit sur la maison exactement?
Monique Giraud La grande maison blanche était une ancienne caisserie ( pour emballer les huîtres) ..Mon mari a toujours connu cette caisserie, et il est de 1939...
Marthe Blanc : C'était la caisserie Fernand....quand nous avons déménagé du Chapus pour habiter rue Bel Air c'était en 1955 j'y suis allée avec mo...
 



Indémodables, le port et le clocher !
Dominique Rauch Elle est belle notre ville
Nathalie Collard : Dommage qu’il n’y ait pas grand chose à y faire ! C’est une ville morte
Nicole Andre : Oui je confirme....
 

 

Elle a craqué

Elle a craqué
Erik Assouan : 13 novembre 2020
 
Christian Desormeaux : Série Un petit air rétro pour ces vieux gréements utilisés par nos anciens. Descente de la Seudre 2020. N°5/5
Roger Roux : Le cotre pêche et ostréiculture "La Flèche" construit en 1954 , propriété de l'association "Seudre et Mer" de Mornac sur Seudre qui en a fait restaurer l'épave en 1993 , et que les bénévoles maintiennent et font naviguer associativement . Récemment reconnu "Monument Historique" et BIP (bateau d'intérêt patrimonial ).
Puisque vous acceptez mon partage , je me permets d'y adjoindre une photo avec "Tout dessus " (toutes voiles dehors : grand voile, flèche, foc et trinquette ). infos + : ce bateau fut construit aux chantier Bernard frères à La Tremblade . Puis l'épave gisante à Boyardville acquise par Seudre et Mer , fut restaurée au chantier Paraveau à La Cayenne (Marennes ) . Dep...
 

Le Canal

Le Canal
Jean-Pierre BaronMon dieu , que la campagne est belle.
Comment peut on imaginer
Avec ou sans vol d'hirondelles
Que le confinement est arrivé ?
(Photo prise à 14h30 le 30 octobre 2020) C'est le canal de Marennes à moins d'1 Km de chez moi
Mos-lab Synthesizers : Ce serait sympathique des tours en barques ici.
Monique Neau : Ca aurait besoin d'un bon nettoyage,mais l'idée et bonne.....
Rolly Gaboriaud : Que de parties de pèche avec mes copains dans ce canal surtout vers le pont de chemin de fer ou celui de la route. Je me souviens de l'odeur des brins de fenouil qui poussaient partout le long des berges et aussi, mais c'était moins agréable, des nuages de moustiques...
 
Philippe AugusteLes deux piliers de Marennes, l’Église et le Port.
Brigitte Baron : J'ai même la photo sur un de mes murs 
Mos-lab Synthesizers : J'ai toujours aimé cette maison d'habitation à l'architecture "villa balnéaire des années 1900" au milieu de la carte postale. Je n'ai pas trouvé de date sur la façade mais je pense qu'elle venait de se construire récemment. (sur le cachet de la poste, on voit (décidément ...) que le premier chiffre de l'année, qui est un 0. J'imagine qu'elle fut construite entre 1890 et 1909 (j'ai déjà vu une autre carte postale où on l'a voyait et dont le cachet datait de 1910).
La maison à la droite de celle ci n'existe apparemment plus ; on a un terrain vague à la place...
Jean Pierre Baron L'église on peut dire est encore un pilier de la ville quant au port cela n'est plus le cas depuis que sa gestion est passée au" port estuaire seudre"
Jeff d'Argy : J'ai cette photo. Elle m'a inspiré un certain nombre d'aquarelles. Le port a changé, certes, mais la vie change aussi.
 
Alain GiraudMARENNES, le port, à droite je pense, l'ancien bar qui a brûlé

 
Philippe RobertMarennes d'antan: 1902 Le Grand Port de Commerce de Marennes.
Gisele Bernard Quand je vois ses photos je suis ému et nostalgique.. Mes ailleuiles me manquent
Dominique Sinou : Très belle photo, autrefois on savait vivre dans un environnement de dizaines de kilomètres. Regardons l'avenir sereinement
Jean-Marc Perrier Où se situent ces bateaux sur une carte d'aujourd'hui?
Philippe Robert Cette photo a été prise à l'actuel port de plaisance de Marennes , les bateaux étaient remorqués du port jusqu'à la Seudre.
 
Philippe AugusteVieille carte postale du clocher de Marennes avec le reflet dans les eaux du canal. On devine un wagon au milieu de la photo, mais quel est-donc ce grand bâtiment sur la droite?
Alain Seguin : Chantier naval Mignon ?
Alain Giraud  Et non
Monique Giraud Une caisserie tenue par Mr Fernand ?
Dany Logeais Une cabane qui servait de bistrot et qui a brûlé Ou alors l'ancienne caisserie de mr Fernand avant un grenier à sel
Christine Turpin : C'est exact
Dominique Sinou Hangar à sel?
Hugues Pierre Autrefois il y avait une guinguette
Alain Giraud : Pas à cet endroit.
Gérard Mercier : C'était un hangar à sel .
Serge Turpin : Dépôt de sel
 
Philippe RobertMarennes d'antan: Mai 1902 ,entrée du Port de Marennes. (
le remorqueur sort le "deux mats" du port)
Jeff d'Argy Une goélette 'Borneur" d'avantage probablement caboteur, allant souvent jusqu'au nord de l'Angleterre, en Espagne etc... L'un des frets essentiel était le charbon, mais bien d'autres encore.
 
 
Monique GiraudBeaucoup de neige en février 1991 ...
Dominique Sinou Oh la la c'était le pôle Nord
Françoise Gorin : 1984/85 était plus froid et plus long
Elliryc Rebel : 82 aussi
Pascale Douaud Oui 85. Moins 15 facile... j' avais glissé sur une plaque de verglas, et hop le c.. parterre! Sauf que j' étais enceinte et le soir direction maternité!
Dominique Sinou : Je me souviens de l'hiver 54, j'étais en CE2 , la cuisinière à charbon fonctionnait à plein régime, car pas de chauffage central à l'époque. Les mouettes venait manger dans la cour de la maison , quant au chauffage dans la classe ?.. on a su résister et toujours en bonne santé. Cela fait de bons souvenirs. 🐼
Ginette Roland Il me semble que c'était février 1956.
Monique Giraud Nous n'étions pas en France en 56 mais je sais qu'il avait fait très froid cet hiver là , mais en 62/63 l'hiver avait été très froid aussi surtout en Janvier, c'est cette année là que mes parents été rentrés en France ... les bords du canal étaient gelés et il y avait eu de la neige également.

 
Anne-Marie Tabibi : Impossible à ne pas publier
Philippe Auguste :  Le ciel et l'eau ne font plus qu'un. Bravo Anne-Marie!
Anne Marie Tabibi : Merci Philippe En effet je ne pouvais pas ne pas prendre une photo pour partager ce bel endroit
Jean-Marie Roiron Houaaaaa superbes photos
 
Philippe Robert :  Marennes d'antan 1908 Port de Marennes quand les bateaux de 12 à 100 tonneaux (12 à 20 marins )venaient charger le sel , ou livrer la morue , les produits pour l'usine Saint Gobain. nom de bateaux venus à Marennes (Marie Alix,'Soeur aux trois frères,Noémie Velada)
Hugues Pierre : De nombreux marins ont laissé des graffitis sur ce quai, un bateau s'y est amarré son nom "Espérance" gravé pour toujours, à vous de le trouver 
Philippe Robert Bonsoir,L'Espérance était un trois mâts son capitaine était Jean-Jacques Allard. Le 2 novembre 1863 naufrage de L'Espérance, à cause de la tempête , sur le coté sud de l'île d'Oléron (4 hommes sont noyés, les autres sauvés "Récit la vie maritime en Arvert"
Jean Pierre Baron Bonsoir Philippe peux tu si cela est possible savoir le nom de l'armateur du bateau "la soeur aux trois frères " 
Philippe Robert : Il a été construit à Royan en 1856 l'Armateur était Gresseau Henri il a navigué jusqu'en 1900
 



Solange Mack : Très joli , en plus notre église toujours présente
Alain Seguin : Quand on voit le niveau d'eau du chenal
 

 

Photo de Korynn Alpha-kplus

Photo de Korynn Alpha-kplus

 

Vu d'en haut

Vu d'en haut
Hugues Pierre : Quand j'ai embauché au port (1991) c'était comme ça, je reconnais beaucoup de bateaux, le chaland en bas à droite est en face de l'entreprise Marinalu à l'époque aujourd hui brick et Brock belle photo et jolis souvenirs


 

Vue aérienne

Vue aérienne


Ginette Roland : Pas de yacht , pas de richesse
Emmanuel Legrandjacques : Et la grosse verrue en plein cœur de ville, ben pas là non plus
Hugues Pierre : C est qu oi la grosse verrue ?
 

Calme et beauté

Calme et beauté



Brigitte Baron : Juste avant la cabane de mon papa
 
 
 
Philippe Robert : Marennes sur le chenal de la Cayenne le bateau de Mr Montil avec un canon pour protéger la Cayenne, sur le bateau, la famille et Mr Georges Fougeroux mars 1945.
Bruno Large : De la famille, en ce qui me concerne, Michel est décédé récemment. Si l'un de vous à des archives des corps francs car mon grand père Étienne Thomas en faisait partie.
Gaëlle Fougeroux : Mon papy!!!!
Gwladys Volokove : Merci pour cette photo. Je l'ai transféré à un des fils de Georges. Il connaissait l'histoire mais n'avait jamais vu de photo. C'est touchant.
Dany Logeais : Je pense que c'est sur ce bateau que mon père est allé pour faire le débarquement de la Cayenne à Gatseau. J'espère voir des photos de Mr Robert après le déconfinement. Mon père me racontait l'épopée jusqu'à Gatseau avec les ...
 



Alain Giraud : Le port un peu abandonné.
 

Par Michel Andrieu

Par Michel Andrieu
 
 
 
Moses Mc Millian : C'est le EMJO, ancien bateau de travail pur jus local, il a été construit en 1939 , dans le coin mais où? Il navigue plus que régulièrement contrairement a certaines " épaves " modernes qui hélas font tâche et prennent la place ... Mais cela est en train de changer
 

 

Un joli coin

Un joli coin
 
 
 
Dominique Sinou : Oui c'est vieux, le mari de Mme Serre, Pierre Martin, qui tenait un magasin d'antiquités en face de la boulangerie Diet rue de la République, y travaillait. J'étais en culotte courte voire en barboteuse
 

 

 

 

Sous la neige en 1999 (Photo Michel Andrieu)

Sous la neige en 1999 (Photo Michel Andrieu)
 
 
 
Nini Cocole : Juste avant ou après la grosse tempête ?
Maëva Piochaud: En général c’est au mois de janvier février donc je dirais avant
Dany Logeais : La tempête de 99 etait le 27/28 décembre cela avait arrêté toute la fin des fêtes pour les ostréiculteurs et toutes les festivités "du 31/12
Michel Andrieu : Je n'avais pas la date exacte mais la photo est datée de janvier
 
 
 
Jean Pierre Baron : Du temps de la marine à voiles
Alain Giraud : La voie ferrée allait jusqu'au port ?
Jean Pierre Baron : Ca devait être ce qui s'appelait la gare de la Cayenne dans une précédente publication
Alain Giraud : Fort possible car le train n'est sûrement jamais allé à la Cayenne, pas de pont, pas de voie.
Guy Dufour : Je pense que vous êtes dans le vrai
Michel Andrieu : Personellement je la decouvre, je n'imaginai pas que le port de Marennes ait pu acceuillir des voiliers aussi grands .
David Daimé : Pourtant j'ai un souvenir assez précis de plusieurs morceaux de voie ferrée le long la route de la Cayenne
Jean Pierre Baron : Certaines cabanes avaient des wagonnets privés pour monter les huîtres mais c'est beaucoup plus tard par rapport a la photo en question. Les chantiers Paraveau avaient des rails pour mettre les bateaux à l'eau mais ce n'était pas une ligne et c'était privé
 
 
Mos-lab Synthesizers : Qui pourrait m'en dire un peu plus sur ce bâtiment en face du chenal de Marennes, direction la Cayenne. Je l'ai toujours connu comme gardiennage de bateaux et caravanes. Mais avant ? J'ai toujours trouvé que cet imposant bâtiment avait un certain charme et du caractère. Il me semble avoir été construit début XXème (ou toute fin XIXème) mais je peux me tromper.... Est-il abandonné, à vendre ?
Jean-pierre Jaulin : C’était à la famille Paraveau que j’ai connu du fait que j’ai habité juste à côté pendant toute mon enfance et adolescence.
Micheline Delage : À,une époque il y avait des logements, je me souviens que la famille Rabit y habitait,c’était avant que M Paraveau l’ai acheté, cela remonte loin ,je pense que l’on devait aller encore à l’école, si tu connais le fils Rabit qui habite rue du Moulin des Cocards tu pourrais le lui demander.
Patrice Nereaud :  Construction de bateaux, charpentier de navires. A une époque ils furent situés au bout de la route de la Cayenne dans les hangars attenants à la ...
 

Le bar de Mr Ray

Le bar de Mr Ray
 
 
Alain Giraud : Cette cabane en bois au port n était pas le bar de Mr Ray ?
Eric Authiat  : Celle qui fut détruite par un incendie ?
Jean Pierre Baron : Autrefois c'était une buvette qui a été détruite par un incendie
Ginette RolandAh oui !!! Le chantier est après. C'est l'espace vert.
 

Les établissements encore avant

Les établissements encore avant
 
 

Plus récent

Plus récent

 

Plaisance

Plaisance
 
 
Jean Pierre Baron : L'activité portuaire ne semble pas moindre qu 'aujourd'hui et cela sans la plaisance
Bertrand Letourneau : Je confirme qu' il a beaucoup de charme ce petit port de Marennes et il est très apaisant ! Avec son chenal long il est assez atypique et j' aime
beaucoup.
Hugues Pierre : Qu il est beau ce port, mon lieu de travail depuis 30 ans déjà !!!!!
 

Construction Richard

Construction Richard
 
 
 Evidemment la photo n'a pas été prise à Marennes
 
Alain Giraud : Dommage que le chantier n existe plus c était vraiment des beaux bateaux, et les emplois qui vont avec.

 

Les Chantiers Mignon

Les Chantiers Mignon
 
 
Patrice Néreaud : 150 ans de construction navale à Marennes. Le chantier a été implanté probablement vers 1819 à l'extrémité du chenal sur le terrain de l'actuel jardin public. Ce terrain fut donné à la commune par Pierre René Mignon, pour créer cet espace public après avoir installé le nouveau chantier entre le quai et l'écluse.
 

Chantier Mignon

Chantier Mignon

 

Chantiers Mignon

Chantiers Mignon

 

L'ancienne briqueterie

L'ancienne briqueterie
 
 
 
Alain Giraud : Au port de Marennes vers l'ancienne briquetterie.
Jean Pierre Baron : oui anciennement St Gobain
 

Le Bassin

Le Bassin

 

 

En 1913

En 1913
 
 
 
 
Philippe Robert Marennes d'antan: de nombreux bateaux accostaient au port de Marennes.
Mos-lab Synthesizer s:  Magnifique ! Bon, et si on faisait venir l'Hermione maintenant
Alain Giraud : Il va falloir avant, draguer le chenal !!
Bruno Large : Impressionnant des bateaux de ce tonnage ça devait passer juste aux portes !
Jean Pierre Baron: Des bateaux de cette taille dans le port à flot cela est impensable aujourd'hui
 
 
 
 
Jean-Marie Roiron :  houaaaaaaaaaaa les arbres une petite sieste en dessous
 
 
Philippe Robert :  Marennes d'antan 1908 Port de Marennes quand les bateaux de 12 à 100 tonneaux (12 à 20 marins )venaient charger le sel , ou livrer la morue , les produits pour l'usine Saint Gobain. nom de bateaux venus à Marennes (Marie Alix,'Soeur aux trois frères,Noémie Velada)
Hugues Pierre : De nombreux marins ont laissé des graffitis sur ce quai, un bateau s'y est amarré son nom "Espérance" gravé pour toujours, à vous de le trouver 
Philippe Robert Bonsoir,L'Espérance était un trois mâts son capitaine était Jean-Jacques Allard. Le 2 novembre 1863 naufrage de L'Espérance, à cause de la tempête , sur le coté sud de l'île d'Oléron (4 hommes sont noyés, les autres sauvés "Récit la vie maritime en Arvert"
Jean Pierre Baron Bonsoir Philippe peux tu si cela est possible savoir le nom de l'armateur du bateau "la soeur aux trois frères " 
Philippe Robert : Il a été construit à Royan en 1856 l'Armateur était Gresseau Henri il a navigué jusqu'en 1900
 
 
Philippe Robert : Marennes sur le chenal de la Cayenne le bateau de Mr Montil avec un canon pour protéger la Cayenne, sur le bateau, la famille et Mr Georges Fougeroux mars 1945.
Bruno Large : De la famille, en ce qui me concerne, Michel est décédé récemment. Si l'un de vous à des archives des corps francs car mon grand père Étienne Thomas en faisait partie.
Gaëlle Fougeroux : Mon papy!!!!
Gwladys Volokove : Merci pour cette photo. Je l'ai transféré à un des fils de Georges. Il connaissait l'histoire mais n'avait jamais vu de photo. C'est touchant.
Dany Logeais : Je pense que c'est sur ce bateau que mon père est allé pour faire le débarquement de la Cayenne à Gatseau. J'espère voir des photos de Mr Robert après le déconfinement. Mon père me racontait l'épopée jusqu'à Gatseau avec les tirs des allemands il y avait eu un mort dans le bateau mais je ne rappelle pas si il m avait donné le nom.
Gwladys Volokove : Le deuxième en partant de la gauche c'est mon arrière grand père Georges Fougeroux, à l'avant du bateau deuxième en partant de la gauche sa femme et devant elle, le petit, c'est leur fils Georges dit Jojo. Le capitaine derrière le canon c'est le capitaine Rouby. Le capitaine c'était un ami de la famille. Ma mère a encore un service à liqueur qu'il leur avait offert pour leur mariage.
Philippe Robert : Le capitaine Rouby était responsable de cent hommes entre la plage et la Cayenne, ce jour là il n'était pas sur le bateau.
Andy Montil : Apparement voici le bateau de papy !
Bruno Large : J'ai bien connu Georges Fougeroux et j'ai même fait les fêtes chez Jojo
Brigitte Baron : Moi aussi chez Janine et JoJo ils étaient amis avec mes parents.
 
 
Mos-lab Synthesizers : Qui pourrait m'en dire un peu plus sur ce bâtiment en face du chenal de Marennes, direction la Cayenne. Je l'ai toujours connu comme gardiennage de bateaux et caravanes. Mais avant ? J'ai toujours trouvé que cet imposant bâtiment avait un certain charme et du caractère. Il me semble avoir été construit début XXème (ou toute fin XIXème) mais je peux me tromper.... Est-il abandonné, à vendre ?
Jean-pierre Jaulin : C’était à la famille Paraveau que j’ai connu du fait que j’ai habité juste à côté pendant toute mon enfance et adolescence.
Micheline Delage : À,une époque il y avait des logements, je me souviens que la famille Rabit y habitait,c’était avant que M Paraveau l’ai acheté, cela remonte loin ,je pense que l’on devait aller encore à l’école, si tu connais le fils Rabit qui habite rue du Moulin des Cocards tu pourrais le lui demander.
Patrice Nereaud :  Construction de bateaux, charpentier de navires. A une époque ils furent situés au bout de la route de la Cayenne dans les hangars attenants à la belle demeure ( chambres d’hôtes ) de Monsieur et Madame papazouglou.
Dominique Sinou : Il me semble que c'était les anciens bâtiments de la Douane, en ce qui concerne les abattoirs ils étaient situés 300m plus loin à gauche après les écluses
Dominique Grand-Dalmau : Oui pour les anciens abattoirs effectivement. Nous y allions car un cousin (Latour) y était gardien
Jean Pierre Baron : Ce sont d'anciens bâtiments de l"usine St Gobain qui ont servi après la guerre a loger des familles necessiteuses.Depuis quelques dizaines d'années ils ont été achetés par JC Paraveau pour en faire un gardiennage de bateaux. Il n'y a jamais eu de construction navale ici
Sylvie Chevalier : Si Norbert Paraveau le père de Jc était charpentier de navire et avait ce bâtiment où il construisait les bateaux. Sa fille Brigitte était mon amie.
Ginette Roland : Alors je vais rectifier tout ça. C'était les logements pour l'usine Saint-Gobain et mon frère, ma soeur et moi nous y sommes nés. Dans un des logements il y avait les grands parents et dans un autre les cousines y sont nées également. Ce n'est que plus tard que c'est devenu un gardiennage. Et moi je suis née en 1950.
Patrice Nereaud :  L'usine Saint Gobain n'avait elle pas construit également des maisons pour ses ouvriers rue Hippolyte Pascal vers le Lindron ?
Dany Logeais : Oui il y avait une cité pour les ouvriers de St Gobain
Ginette Roland : Le bâtiment des douanes était en face le port de plaisance aussitôt le chemin de fer
Dany Logeais : Non pour les douaniers ils étaient dans ce bâtiment. Le bâtiment en face le port et après le chemin de fer était la caisserie de mr Fernand
Ginette Roland : Oui mais avant Mr Fernand c'était les douanes
Dany Logeais : C était un grenier à sel il y avait la douane pour la gabelle
Christine Turpin : non Mr Fernand ce n'était pas les douanes c'était le dépot de sel et il a acheté le bâtiment et monté un magasin d'accastillage et matériel ostréicole il vendait entre autre des caisses pour les huitres c'est pour cela que ça s'appelle la caisserie. Mr Bertrant s'est installé ici avant d'ouvrir son magasin à la chainade.
Mos-lab Synthesizers : Alors, pour conclure, à l'origine ce bâtiment a été construit (comme un quartier du Lindron), pour héberger les ouvriers et leur famille qui travaillaient chez St Gobain. Mon Papa est né dans ce bâtiment en 1935, car mon grand père travaillait chez St Gobain à une certaine période dans les années 30.
Pas vraiment le Port mais...
Pas vraiment le Port mais...

Jeff d'ArgyAmédée Dangaly sur le cotre de son père.
Amédée était un de mes amis. Nous avons fondé ensemble (avec François Hay et quelques autres les "Lasses Marennaises")
C'est lui qui m'avait donné cette photo il y a plus de 30 ans.
Il était de Bourcefranc.
J'aime beaucoup cette photo, car il y a une femme à bord ! (Sa sœur ? ... Je ne sais pas vraiment mais il me semble qu'il m'avait dit cela.)
Alain Giraud J'ai connu Mr Dangaly, c'était un client du garage de mes parents. Je crois que c'était un très bon navigateur, à ma connaissance il aurait convoye des Chassirons pour le compte du chantier Richard.
Jeff d'Argy : Exact, très grand marin. A la fin de sa vie, je l'ai vu souvent titubant sur le quai (la terre ferme), manquant de force pour marcher et reprendre tout son équilibre dès qu'il avait un pieds à bord. Extraordinaire souvenir de ce grand "pieds marin".
Guerin Colette : Amédé je l'ai bien connu un homme au caractère bien trempé les bateaux et la mer sa grande passion il avait une petite femme super gentille et pleine de bonté
Jean Pierre Baron : Amédé Dangaly était un ami de mon père ,un passionné de la mer et des bareaux (à voile)
Janick Renaudie Nous l'avons connu car il participait beaucoup à la société des Régates de St Trojan
Philippe LucasLancement d'un Chassiron TM, 1972. Il s'agit d'un des premiers "Tour du Monde" avec coque en bois dont Maria Humblot, présente sur cette photo avec Mr et Mme Richard, était l'architecte ayant signé les plans. Un exemplaire de ce très beau bateau (peut-être le seul encore existant à ce jour ?) est visible dans le bassin du Musée Maritime de La Rochelle : Sylphide, mis à l'eau en 1969.
Source : Collection personnelle Humblot et Revue YCC, n°12 Avril 2019
Philippe Lucas : Il y a eu 2 séries de TM, la première avec coque en bois "ne" faisait "que" 12m. Quand le chantier Richard est passé aux coques polyester il a fait appel à un architecte Rochelais, Michel Joubert. Le TM dont tu montres la photo est un de ceux-là. Il fait un peu plus de 13m.  Je ne crois pas qu'il y ait plus de 4 à 5 unités produites dans la première série, beaucoup plus de la seconde série.
Alain Jacou J'ai travaillé chez Roger Bertrand à la chainade j'ai fait en tant que chaudronnier tous les aquastillages pour les chasserons de chez Richard et le TM était un deux mats de 14.20 m un très très beau bateau....
Jeff d'Argy: Pour tous renseignements concernant les Chassirons voir Edwige Sonette (Brick broc sur le port de Marennes). Elle est propriétaire de deux exemplaires qu'elle a restauré dont le TM. A ma connaissance il y a effectivement deux sortes de TM dont les roof sont très différents. Le dernier aurait été construit à Oléron, dernière commande de Richard lors de sa fermeture.
Philippe Lucas : Oui par le Chantier Ocqueteau.
Alain Seguin : Mon frère Jacky y as travaillé chez mr Richard dans les années 66 /68 qui était mon voisin à la Boirie
Brigitte Baron : Mon cousin aussi Claude GRANDILLON. Mon oncle était voisin avec la famille RICHARD
Alain Seguin : J'habitais dans le quereu en la famille Montmeau
Brigitte Baron : Bruno Montmeau était un copain à l'époque mais je ne me souviens plus où il habitait
Alain Seguin Bruno est de retour à MARENNES depuis quelques années il habite juste à côté de sa mère ou habitait la famille Bondon
Ginette Roland : Demandez à Mme Brouard , la fille Richard qui habite à coté du jardin public, la grande maison en pierres
Ginette Roland Mr CONTASSOT Jacques en avait un, la Belle Polack, dans les années 75-80. Il,habite vers le Breuil maintenant
Philippe Lucas : Oui, et Mr Contassot avait même une école de voile et organisait des stages de navigation
Stephane Guay : Mon père Claude a installé la majorité des moteurs sur les chassirons, entre autre...
Moses Mc Millian : Il y en a un a Marennes , comme deux autres qui sont au port , ils sont a Edwige dont je ne connait pas le nom de famille , c'est du présent , comme le brik a Broc ou les Artisans du port .... Marennes vit encore le port aussi. Je dis des âneries : il y'a trois chassirrons dans le port , un seul tdm en ketch et un petit donc quatre et un Arlequin en train de pourrir , construit a Marennes pourtant


Christian DesormeauxUn Chassiron au mouillage devant le port de la Cayenne. Je ne connais pas le modèle du bateau sinon que ce n'est pas un TM (Tour du Monde).
Bruno Larme C est un Rf. Très beau bateau. Bien entretenu. Son propriétaire le bichonne. Amarré au port à quelques mètres de lieu de fabrication.
Micheline Delage : Il est pas à la propriétaire qui tient la brocante en face, il me semble qu’elle achetait un pour le refaire
Christian Désormeaux : Merci beaucoup pour l'info, les chantiers Richard nous ont fait de superbes bateaux avec les Chassiron
Bruno Larme : Cette passionnée en a plusieurs à Marennes dont un magnifique Tdm
On retrouve des chassirons sur toute les mers du monde. Bateaux de passionnés.
Micheline Delage : Quand nous étions à la cabane nous en avons vu passer un certain nombre, le bateau sortait en seudre et le temps de le dire il remontait le canal pour se remettre à sa place au port et puis les Établissement Richard ont fermé, on en voyait plus ,cela remonte à loin , c’était les bonnes années, tout le monde travaillait. Comme les fêtes que l’on faisait chez Jojo , cela fait des années
Monique Giraud Mon mari ,charpentier de Marine aux chantiers Richard dans le temps a participé à la construction de Chassiron
Nine Dumas : Mon père Antoine Cardonna y a travaillé aussi dans les Chantiers Richard... Je me souviens parfaitement des repas annuels estivaux... c'était drôlement chouette !
Serge Branger : Mon cousin, Francis Ravereaud, y a travaillé aussi .
Monique GiraudMise à l'eau d'un bateau aux chantiers Richard
Philippe Lucas Cette photo m'a intrigué car si le bateau semble bien issu des chantiers Richard, ses lignes ne correspondent pas à un Chassiron. Suite à une petite recherche sur un site de "voileux", il apparaît que ce bateau fut une commande d'un propriétaire du Chassiron de 9m (CF) et qui voulait plus grand. Pas emballé par le Tour du Monde de 13m, il dessine un projet qu'il soumet à Michel Joubert architecte des Chassiron. Suit, aux Chantiers Richard la construction de ce ketch de 15 m avec ses hublots de coque, sans pavois en bois (comme sur les Chassiron). Année de construction :1971. Immatriculé sous le nom "Of Corse". Il s'agit donc sans doute d'un exemplaire unique qui témoigne du savoir faire de ce chantier et de ses ouvriers. Je joins une photo de ce bateau à flot.
Hugues Pierre : C'est bien ce qu'il me semblait
Monique Giraud : C'est bien le Of Course fait en 71 ! !
Hugues Pierre : Exact.de plus Les chassirons ont tous une quille longue
Micheline Delage : J’ai connu, tu voyais passé les bateaux des Chassirons , ils étaient beaux, élégants,cela te faisait rêver
Monique Giraud : L'église vue du port ...
Bruno Montmeau : On dirait sidyyaya le plus beau bateau de la baie des chardons
Alain Bertrand : Le bateau neuf semble être juste sorti du chantier des frères Mignon.
Frederic Christelle Audebert : Est-ce que quelqu’un peux nous dire ce qu’il y a d’écrit sur la maison exactement?
Monique Giraud La grande maison blanche était une ancienne caisserie ( pour emballer les huîtres) ..Mon mari a toujours connu cette caisserie, et il est de 1939...
Marthe Blanc : C'était la caisserie Fernand....quand nous avons déménagé du Chapus pour habiter rue Bel Air c'était en 1955 j'y suis allée avec mon Grand Père Emile Jacou acheter du matériel..
 
 
 
Christian Desormeaux : Série Un petit air rétro pour ces vieux gréements utilisés par nos anciens. Descente de la Seudre 2020. N°5/5
Roger Roux : Le cotre pêche et ostréiculture "La Flèche" construit en 1954 , propriété de l'association "Seudre et Mer" de Mornac sur Seudre qui en a fait restaurer l'épave en 1993 , et que les bénévoles maintiennent et font naviguer associativement . Récemment reconnu "Monument Historique" et BIP (bateau d'intérêt patrimonial ).
Puisque vous acceptez mon partage , je me permets d'y adjoindre une photo avec "Tout dessus " (toutes voiles dehors : grand voile, flèche, foc et trinquette ). infos + : ce bateau fut construit aux chantier Bernard frères à La Tremblade . Puis l'épave gisante à Boyardville acquise par Seudre et Mer , fut restaurée au chantier Paraveau à La Cayenne (Marennes ) . Depuis , d'autres chantiers locaux l'ont aussi accueilli pour de grandes réparations : Chantier Laly à Bourcefranc en 2010 et Despierre La Rochelle en 2019 .
Martine Vaire : Le voisin de mon grand-père Delage avait aussi le même bateau, ostréiculteurs tous les 2, mon enfance, super souvenirs. Mon grand père était ostréiculteur à bourcefranc sur la route de la pointe