AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever

Année 1970 (Gil Wil)

Année 1970 (Gil Wil)



Séverine Peron : Ah mince j'avais complétement oublié !!!
Sandrine B Jouinot : Tiens la fontaine. On l'a pas vu longtemps
Mylene Guicheteau Ça fait bizarre de revoir comme ca
Vero Moreau Si mes souvenirs sont bons il y avait un grand magasin avant la fontaine
 
Christian DesormeauxLe marché couvert de Marennes par son architecture du type Baltard (charpente métallique et poteaux fonte) , lui confère la première place des monuments du centre ville. Qui connaît la date de construction ? 
Patrice Lussier : Le marché couvert était initialement, à la fin du XIXème siècle, un marché couvert de type Baltard avec des persiennes en bois sur une ossature metallique, une charpente et des poteaux en fonte ou en métalet une couverture en zinc. Sa réfection, dans les années 1980, a été très éloignée de l’esprit d’origine, se traduisant par l’état actuel du bâtiment avec des briques grand format brillantes, des menuiseries alu vert pomme, l’entrée sud étant réalisée avec un matériau translucide et un renforcement en structure béton. Aujourd’hui, les parties métalliques présentent une ox...
 

 
Philippe AugusteMais alors de quelle année date la création du Marché de Marennes.
Dominique Sinou Les halles ont été construites vers 1880, mais je n'ai pas la date exacte
Philippe Robert : Les premières halles sont créées en 1822 place du marché Richelieu (l’emplacement des halles actuelles) .Les nouvelles halles sont inaugurées en 1898.

 
De Alain Giraud
Jean Pierre Baron : Le moulin de Beaulieu ne serait il pas celui que l'on peut voir en haut à droite de la photo?
Alain Giraud  A mon avis oui
Mos-lab Synthesizers Je confirme. Intéressant de voir les bâtiments détruits pour faire la place du marché. Je n'ai pas vraiment de souvenirs d'eux, trop petit à l'époque que j'étais....
Jean Pierre Baron : Au début du siècle dernier c 'était les établissements TETE puis dans les années 50 jusqu'à leur destruction c'etait la droguerie MOYNE. Avant leur destruction ils ont aussi hébergé le service du cadastre avant la création du centre des impôts


 
Solange Mack Ce serait super de le revoir tel quel !!! Mais je n'oublie pas d'aller au marché
Dany Logeais : On oublie pas pas le marché c est lui qui nous oublie, nous sommes présents mais pas trop de marchands

 
Philippe AugusteVieille carte postale datant certainement du début du XXe siècle, on peut tout juste reconnaître le marché en bas à droite mais les experts nous en diront plus.
Mos-lab Synthesizers : 1915 (mais le cliché peut avoir été pris entre 1910/1915)
Jean Pierre Baron Le bâtiment , avec un étage , isolé me semble être le " Casino des champs ".
 
 
Philippe RobertMarennes d'antan: 1904 Le marché photographié coté place des halles.

 
Philippe RobertMarennes d'antan:1909 permission de quelques heures, soldats de la caserne Lucas en vadrouille au marché rue Dubois Meynardie.
Mireille Riviere : Tout ce gros bloc de maisons à côté du marché a été demoli pour faire la place du marché 
Guerin Colette : Oui c'était une droguerie !
Ginette Roland : C'était la maison Moine, cadeaux et quincaillerie. Et je me souviens bien du marché dans cet état.

 

Déjà la pub

Déjà la pub


Philippe Robert : Marennes insolite : tous les murs du marché sont placardés d’affiches publicitaires. J’en ai retenu une, venant de l’agence de Paris, ventant la voiture Française HURTU avec un chauffeur qui n’a pas peur de la maréchaussée.(cette Marque était fabriquée à Albert dans la somme de 1895 à 1930). affiches collées à outrance dans les années 1905.
Alain Giraud : On en apprend tous les jours, je n'avais jamais entendu de cette marque.
Dominique Sinou : Les murs du marché ont servis de panneaux publicitaires, d'ailleurs quand j'étais encore en culottes courtes, les cirques venaient placarder leurs affiches sur les murs du marché et en particulier en face du bar du marché et de la coop de l'époque

 

Rue Dubois-Meynardie

Rue Dubois-Meynardie
 
 

Au bon vieux temps

Au bon vieux temps
 
Michel Andrieu : A voir la tète de tous les personnes présentes sur cette superbe photo il est évident que le photographe n'était pas équipé d'un appareil de poche.Superbe
 

Le marché vers 1925

 
Jean Pierre Baron : Les commerces de bouche de qualité (boucher, charcutiers, traiteurs) étaient beaucoup plus présents pour attirer les clients qui actuellement vont sur les marchés voisins
Jean-Marie Roiron : Ce doit être difficile pour certains commerçants surtout l'hiver et l'été il y a la concurrence, il arrive qu'il y ait quatre marchants de fromage. Nous avons une belle ville c'est comme à la pêche on doit hameçonner les touristes pendant les deux mois d'été les boutiques fermées du centre ville pourraient devenir éphémères avec un minuscule loyer ce qui permettrait de les vendres après l'essai
Jean Pierre BaronLes commerces de bouche de qualité (bouchers charcutiers traiteurs) étaient beaucoup plus présents pour attirer les clients qui actuellement v...
 

 

Maison Froidefond

Maison Froidefond
 
 
 
Isabelle Marchesseau : Je n'avais jamais vu cette vue là !
Brigitte Baron : Il me semble qu'à une époque c'était MR DOUTEAU avoué qui y habitait
Danielle Robion : oui c est vrai
Martine Desmas : Elle vient d être restaurée elle est très belle
Jean Pierre Baron : Le dernier propriétaire de cette institution marennaise"Froidefond" a été président de l'USM dans les années 50
 

 

 

 
 
 
 
Sylvie Chevalier : Mon arrière grand mère avait un banc de poissons dans ce marché, repris par sa petite-fille, ma maman.
Ginette Roland Il n'y avait ni voiture pour se déplacer ni super marchés. Proximité, proximité
Olivier Truc : Les grandes surfaces ont tué un peu les marchés ainsi que certains commerces, malheureusement.
Chantal Guyonneau Mais on y sera nous alors
Alain Giraud Un marché est tout de même plus convivial, qu'une grande surface. Avez vous déjà bu un café dans une grande surface à Marennes ??
 
 
 
 
Frederic Christelle Audebert : Beau bâtiment qui a était refait sous l’air de Mr VALLET et qui est toujours magnifique aujourd’hui, mais malheureusement il y a très peu de monde les jours de marchés, les gens préférent aller à la Tremblade là où c’est plus dynamique.
Gilette Garnier : Le gros problème c'est le stationnement
Mickaël Vallet (page officielle) : Bonjour, grâce au plan local d'urbanisme mis en oeuvre depuis 2013, 25 places seront créées dans les 18 prochains mois à 30 mètres du marché (ancienne imprimerie du Littoral).
 
 
 
 
Bertrand Letourneau : Dans cette rue le Terme les bâtiments ont étés préservés. Évidemment les intérieurs sont modernisés mes les murs extérieurs sont toujours là avec encore de nombreux petits commerces
 
 

Le marché vers 1925

 
Jean Pierre Baron : Les commerces de bouche de qualité (boucher, charcutiers, traiteurs) étaient beaucoup plus présents pour attirer les clients qui actuellement vont sur les marchés voisins
Jean-Marie Roiron : Ce doit être difficile pour certains commerçants surtout l'hiver et l'été il y a la concurrence, il arrive qu'il y ait quatre marchants de fromage. Nous avons une belle ville c'est comme à la pêche on doit hameçonner les touristes pendant les deux mois d'été les boutiques fermées du centre ville pourraient devenir éphémères avec un minuscule loyer ce qui permettrait de les vendres après l'essai
Jean Pierre BaronLes commerces de bouche de qualité (bouchers charcutiers traiteurs) étaient beaucoup plus présents pour attirer les clients qui actuellement vont sur les marchés voisins
Philippe Besson : Moi je suis pas d accord quand je suis arrivé il y avait plein de place si vous regardez maintenant plus de place ils ont enlevé au moins 200 places et les grandes surfaces
Jean Pierre Baron: mais les commerces de bouche de QUALITÉ ( charcutier boucher traiteur)qu'il y avait autrefois n'ont JAMAIS été remplacés.
Les places de parkings sont un faut problème bien que cela n'arrange pas le problème.
Il faut demander aux marennais qui vont sur les marchés voisins pourquoi ils ne viennent pas à Marennes
Jean-Marie Roiron : C'est sûr le dimanche celui de la Tremblade est très vivant les bars sont ouverts, les boulangeries,  la grande surface. Celui de bourcefranc bien achalandé avec des commerces de pointe. Chez nous il faut trouver pour l'hiver car l'été il y a une bonne ambiance à Marennes le samedi de la musique un accueil avec buffet pour les touristes de la part de l'association des commerçants qui donne une bonne image de la ville pourquoi pas dans la rue qui descend à la place des commerçants ambulants il ni a pas de commerce a cet endroit donc pas de concurrence pour les commerçants et les gens aiment ça le monde attire le monde
Ginette Roland : Jean-Pierre, tu n'as jamais été commerçant, ça se voit sinon tu ne dirais pas ça. Moi je ne vais pas acheter chez les voisins, faisons travailler MARENNES si on veut les garder.
Dany Logeais : Je vais à pied à Marennes mais quand je veux du traiteur ou du poisson du pêcheur je vais à la Tremblade et le marché du dimanche à Bourcefranc est plus vivant qu à Marennes et pourtant il y a Nicolas et Richard sache que je n achète pas de nourriture dans les grandes surfaces et c'est pour cela que je déplore le manque de commerces de bouche de bonne qualité dans le centre actuellement
Jacqueline Hermand BRAVO, je suis d'accord et je fais exactement le même parcours La Temblade.. Bourcefranc.. quel dommage pour Marennes !! Et plus beaux marchés de ... mais!! ILS REVENT !!!
Dany Logeais : Les rues autour du marché devraient être piétonnes et surtout autrefois ce n étaient que des petits producteurs mon arrière grand mère venait de Hiers avec son cheval et sa charette vendre sa production 
Christian DesormeauxLe marché couvert de Marennes par son architecture du type Baltard (charpente métallique et poteaux fonte) , lui confère la première place des monuments du centre ville. Qui connaît la date de construction ? 
Patrice Lussier : Le marché couvert était initialement, à la fin du XIXème siècle, un marché couvert de type Baltard avec des persiennes en bois sur une ossature metallique, une charpente et des poteaux en fonte ou en métalet une couverture en zinc. Sa réfection, dans les années 1980, a été très éloignée de l’esprit d’origine, se traduisant par l’état actuel du bâtiment avec des briques grand format brillantes, des menuiseries alu vert pomme, l’entrée sud étant réalisée avec un matériau translucide et un renforcement en structure béton. Aujourd’hui, les parties métalliques présentent une oxydation particulièrement importantes, nécessitantla réhabilitation du bâtiment.
Philippe Auguste L'architecte qui a réalisé les travaux est un marennais du nom de Fernand Michaud comme je l'ai écrit dans le livre Marennes à travers ses rues.
Frederic Christelle Audebert Nous avons un très très beau marché couvert, dommage que beaucoup de Marennais vont au marché de la Tremblade faire leur courses.
Que manque t’il au marché pour qu’il revive comme avant et faire revenir les Marennais ?
Dany Logeais : Plus de commerces de bouche d'excellente qualité et surtout de la concurrence ce qu il n y a pas au marché sauf pour les légumes. Très beau marché le dimanche matin à Bourcefranc et beaucoup de marennais y vont. Le bâtiment ne fait pas tout pour ma part je vais à la Tremblade, à Marennes et à Bourcefranc donc je peux comparer et donner mon avis 
Jean Pierre Baron : Beaucoup de choses : des commerçants de qualité dans le domaine des métiers de bouche ( boucher charcutier traiteur volailler fromager....) un réaménagement des banc à l'intérieur des halles. Prendre exemple sur celui de Bourcefranc qui a retrouvé une âme et où l'on retrouve beaucoup de Marennais le dimanche matin tout comme le Samedi à La Tremblade. Je vais aussi à Marennes (pour les fruits et légumes) et peut donc comparer.Il faut se poser les bonnes questions (pourquoi les gens désertent ils ce marché ) et se remettre en question. Le stationnement est un faux problème.
Gilette Garnier : Dommage il y a poisson frais légumes producteurs boucher pain rien ne manque que les places de parking
Frederic Christelle Audebert : En ce qui concerne le stationnement je pense qu’il y a des voitures tampon qui empêchent le stationnement pour les autres usagés. Si ces véhicules n’étaient pas là, il y aurait de la place. Après pas besoin de prendre son véhicule pour aller au marché lorsque l’on habite tout proche.
Laurent Schnell : Effectivement, si marcher est pénible, cela peut faire un peu loin, mais il y'a plusieurs places "handicapés". Sinon, il y'a moins de 200 m maximum de la place la plus lointaine de la place Carnot à l'entrée du marché (mesure sur Géoportail)
Séverine Peron : De l'exercice de l'exercice et encore de l'exercice ! C'est très bon pour la santé. Même si c'est difficile il faut rester en activité un minimum et se faire violence pour garder une certaine mobilité et par conséquent de l'autonomie. Je suis bien consciente que certaines pathologies entraînent de gros handicaps mais si ne contrecarrez pas vos déficiences elle ne feront que s'aggraver
Gilette Garnier : J'était hyper active plus que beaucoup à mon age mais après infarctus et un décès de mon fils. On a plus de force et de courage on a beau se dire il faut il n'y a pas que la volonté il faut la force je faisais un grand jardin toute seule je ne peux plus je cherche une personne qui voudrait faire des légumes sur St Just
Lilou Frt Je me souviens du marché où mes tantes y vendaient volailles et poissons.
A cette époque là il y avait beaucoup de monde. Tout change et c est bien regrettable
Jean-Michel Marennes : Plus de place et de Pub !!
Christophe Bombel Dommage qu'il y ait pas un peu de chauffage pour les maraîchers, et ce qui est le plus triste c'est que l'entretien et nettoyage laisse à désirer.
Frederic Christelle Audebert : Ha bon! Je suppose que vous même êtes maraîcher dessous ?
Pourtant le QG de Mr VALLET durant les élections se trouvait devant et il a pas vu que le nettoyage laissait à désirer comme vous dites et vous ne l’avait pas interpellé là dessus?
Michele Tourneur : Vers 10h plus de place pour stationner.
Laurent Schnell : Sur la place Carnot ? ou le parking de l'ancien cimetière ...
Séverine Peron : Effectivement le nombre de voitures tampons est hallucinant ! Moi je regrette une chose : que la rue piétonne ne soit pas piétonne le samedi matin ...La bonne odeur d'un poulet rôti ... Et toute l'année ! Ça fait saliver et ça pousse à la consommation
Eliane Large Pas de choix et prix exorbitants je vais à Rochefort
Laurent Schnell Pas sûr qu'en rajoutant 45 km de voiture, cela reste moins cher ...