AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever
Christian DesormeauxÀ Marennes, à côté du marché, magnifique maison d'un intendant du maréchal de Richelieu, comte de Marennes, gouverneur de Gascogne et de Guyenne. Édifiée en 1650 et saccagée à la révolution, cette demeure devint dans les années 1900 la quincaillerie A. Froidefond avant de devenir une maison d'habitation.
Evelyne Charr : Très belle architecture !
Christian Désormeaux : Probablement une des plus belles façades de Marennes 
Laurent Schnell : Elle a été très récemment retapée
Nicholas Marion : Effectivement et plus précisément par les compagnons réunis
Marc Lepré : C'était pas la maison à la famille Douteau,? ou celle d'à côté peut-être
Christian Désormeaux : Exactement, c'était le comptable de mes parents.
Marc Lepré : C'était le notre aussi, et leurs enfants Pierrette et Jean François de bons amis
Helene Duc : Oui pour moi c était la maison de monsieur Douteau que j'ai bien connu aussi
Chantal Viollet : Oui, les Douteau revenaient sur Marennes les week-end et Monsieur Douteau jouait de l'orgue à l'église, surtout pour les fêtes.
Ginette Roland Maison de mr Douteau, Froidefrond c'est la 2ème partie de la bijouterie
Christian Désormeaux Froidefond, selon les anciennes cartes postales, occupait une partie de la bijouterie et cette demeure.
Marc Lepré : Super ! on va bientôt pouvoir recréér la ville au 17e siècle 
Rejmy My : C'est un architecte qui y travaille et y habite...
Mos-lab Synthesizers : Jolie photo. On a pas l'habitude de la voir de face et pourtant c'est ce qui la met le plus en valeur. C'est la seconde maison la plus ancienne après le bureau des fermes. Il devait y avoir surement 2 ou 3 autres maisons de ce style dans Marennes, malheureusement détruites pendant les guerres de religions, guerre de Cent ans ou révolution

 





Philippe Robert : L'intérieur de la maison Froidefond avec toute la famille en 1930
 
Philippe RobertMarennes d'antan: 1905 Rue Le Terme
Dominique Terriere : Trottoir propre
Gisele Bernard Trop bien ces photos.. Mais trop nostalgiques
 

 
Philippe Robert : Pour compléter Rue Le Terme à gauche de l'épicerie le magasin " de G.Boisgencier"

 

Une pub

Une pub


Philippe Robert : Marennes rue Le Terme son épicerie en face du marché (publicité sur la façade "Chocolat Louit",Paul Louit, ancien officier de l'armée impériale, fonde à Bordeaux en 1825 la société Chocolat Louit Frères. Le port de Bordeaux était alors le point d'arrivée le plus important de France de produits exotiques y compris le cacao. ... Elle ouvre des succursales partout en France.
Ginette Roland : Épicerie Oriou
Jean Pierre Baron : La photo date de bien avant Oriou
Dominique Sinou : Je pense comme JPB la photo est très ancienne, mais quelle belle photo
Evelyne Charr : Très instructif je ne connaissais pas cette histoire de chocolat.

 
Inédite
 
 
Ginette Roland : Tous ces magasins qui ont disparu merci les grandes surfaces. C'est pas la même humanité et la convivialité.
Martine Bardin : Oh je pense que c'est maintenant la pizzeria quelqu'un pourrait me faire une photocopie pour que je l accroche dans ma pizzéria. Merci
Nini Cocole : Ah oui et les célèbres "Galeries Marennaises"
Dany Logeais : Quand j étais jeune c était la quincaillerie Primot avant les galeries marennaises
Nini Cocole : Je me souviens de la grande quincaillerie, je revois encore le Monsieur, j'ai oublié son nom... Mais située dans mon souvenir, place du marché !! Tout le long de la place...
Dany Logeais : Vous parlez de la quincaillerie Moyne place du marché actuelle
 

 
 
 
 
Jean Pierre Baron : C'est la rue Le Terme comme en témoignent les halles au fond à gauche
 
Jean Pierre Baro: Vous remarquerez que les contraintes architecturales de l'époque en centre ville n'étaient pas aussi drastiques qu'aujourd'hui permettant a celui-ci d'être plus vivant qu'actuellement
 
 
Christian DesormeauxÀ Marennes, à côté du marché, magnifique maison d'un intendant du maréchal de Richelieu, comte de Marennes, gouverneur de Gascogne et de Guyenne. Édifiée en 1650 et saccagée à la révolution, cette demeure devint dans les années 1900 la quincaillerie A. Froidefond avant de devenir une maison d'habitation.
Evelyne Charr : Très belle architecture !
Christian Désormeaux : Probablement une des plus belles façades de Marennes 
Laurent Schnell : Elle a été très récemment retapée
Nicholas Marion : Effectivement et plus précisément par les compagnons réunis
Marc Lepré : C'était pas la maison à la famille Douteau,? ou celle d'à côté peut-être
Christian Désormeaux : Exactement, c'était le comptable de mes parents.
Marc Lepré : C'était le notre aussi, et leurs enfants Pierrette et Jean François de bons amis
Helene Duc : Oui pour moi c était la maison de monsieur Douteau que j'ai bien connu aussi
Chantal Viollet : Oui, les Douteau revenaient sur Marennes les week-end et Monsieur Douteau jouait de l'orgue à l'église, surtout pour les fêtes.
Ginette Roland Maison de mr Douteau, Froidefrond c'est la 2ème partie de la bijouterie
Christian Désormeaux Froidefond, selon les anciennes cartes postales, occupait une partie de la bijouterie et cette demeure.
Marc Lepré : Super ! on va bientôt pouvoir recréér la ville au 17e siècle 
Rejmy My : C'est un architecte qui y travaille et y habite...
Mos-lab Synthesizers : Jolie photo. On a pas l'habitude de la voir de face et pourtant c'est ce qui la met le plus en valeur. C'est la seconde maison la plus ancienne après le bureau des fermes. Il devait y avoir surement 2 ou 3 autres maisons de ce style dans Marennes, malheureusement détruites pendant les guerres de religions, guerre de Cent ans ou révolution

Inédite
 
 
Ginette Roland : Tous ces magasins qui ont disparu merci les grandes surfaces. C'est pas la même humanité et la convivialité.
Martine Bardin : Oh je pense que c'est maintenant la pizzeria quelqu'un pourrait me faire une photocopie pour que je l accroche dans ma pizzéria. Merci
Nini Cocole : Ah oui et les célèbres "Galeries Marennaises"
Dany Logeais : Quand j étais jeune c était la quincaillerie Primot avant les galeries marennaises
Nini Cocole : Je me souviens de la grande quincaillerie, je revois encore le Monsieur, j'ai oublié son nom... Mais située dans mon souvenir, place du marché !! Tout le long de la place...
Dany Logeais : Vous parlez de la quincaillerie Moyne place du marché actuelle