AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever




Patrick Morin
 
Mos lab : Exceptionnelle photo de la pointe du clocher en restauration en 1901.
Plusieurs détails intéressants :
- les 2 personnes à l’extrémité de la pointe
- le drapeau français à coté d'eux
- Cette mystérieuse maison bourgeoise dont je ne connaissais pas l'existence, au premier plan à gauche. On notera un magnifique fronton au dessus de la fenêtre du milieu au 1er étage, ainsi qu'un porte drapeau. Cela m fait penser à un bâtiment officiel, sauf qu'à ma connaissance, il n'y en a jamais eu à cet endroit, place du champs de foire. Le mystère demeure, le temps de faire quelques recherches... (l'emplacement correspondrait + ou - aux n°5 ou 7 de la place Carnot, à coté de l'Estran).
Didier Tafforet : Détruite pendant la guerre 39/45 actuellement le cinéma
Christine Abelard : À l'époque c'était l'entreprise de mon arrière grand père maternel qui a fait la restauration.

 





Korynn Alpha-kplus:  Marennes tableau 60/80
 



Laurence Heroult
 



Marc Leyval
 
 
 
 
Erik Assouan
 
Christian DésormeauxFrégate le "Saint Pierre" de l'église de Marennes.

L'église tient son nom de l'ancienne appellation de Marennes : Saint-Pierre (patron des pêcheurs) et du siège de la seigneurie ; d'où son nom de Saint-Pierre de Sales.
Une frégate du Second Empire (la datation est estimée dans la deuxième partie du 19ème siècle) est conservée au sein de l'église.
Le navire est armé de 44 canons répartis en deux batteries alignées pour moitié à babord et tribord. Le nom de l'ex-voto est le "St-Pierre'. Il arbore le pavillon national à la corne d'artimon et porte à l'avant les deux bandes blanches symboliques des navires de guerre du Second Empire....
 


Pascal TetardEsquisse de J.S Moine, 1853
 


Pascal Tetard : Clocher de marennes 1925 par JEAN-HAFFEN Yvonne  une artiste peintre, dessinatrice, graveuse et céramistefrançaise.
 




Pascal Tetard
 


Pascal Tetard : Photos de Durand, Jean-Eugène 1920 environ
 



Pascal Tetard
 
Pascal Tetard
Philippe Robert : Après la guerre en 1946 la ville de Marennes a abattu tous les arbres et replantait des nouveaux arbres, avec le déplacement du monument aux mort qui était au cimetière.,
 


Pascal Tetard
 




Alexandra Viollet
 




Alain Giraud
 
Philippe RobertMarennes d'antan: années 65-70
Jean Pierre Baron : Une des rares photos sur laquelle figure l'ancien abattoir
Chantal Guyonneau : Les concierges de l'abattoir s'appelaient M.et Mme Latour Zacharie , mes cousins , je me souviens de l'odeur épouvantable des fosses et des bêtes qui rentraient dans les locaux
Micheline Delage : La cabane de Fernand Métreau , maintenant fait partie du banc d’Aline
Jacqueline Jouant : Ce n'est pas Fernand. c'est André et à côté Jean tous les deux Métreau
Micheline Delage : Oui, je ne savais plus, mais après c’est son fils Jacques qui a pris la place ,il avait une maman très gentille
Jacqueline Jouant : Je le sais car j'ai travaillé chez Jacques et mon mari m'a soufflé aussi. 
 
Pepy IO Matr
Lydia Bergniard L'attaque du clocher par une bête non identifiée 
Brigitte Baron : Ca me fait penser à une drôle de main qui tient l'église
 
Prémonition
Prémonition
Déjà Marennes-Hiers-Brouage ? 
 

 

 
Laurent SchnellPhoto de Sophie Lesort-pajot
 

 
Suite
Suite

 
 
 
 
Alain GiraudReverrons nous notre clocher illuminé ?
Hugues Pierre : J ai habité cinq ans dans la maison à gauche
Jacqueline Hermand Il est majestueux et impressionnant sur cette carte
Roselyne Chauderlot : Merci pour cette photo...J'ai habité dans (la maison ) le jardin, dont on distingue l'entrée entre les deux pancartes....Et les arbres...J' étais enfant, mais si mes souvenirs sont bons, elle appartenait à Mr Fougeret ( Toutes mes excuses si je me trompe de propriétaire
 
Philippe RobertMarennes d'antan: pour démarrer l'année 2021 Voici Marennes à la fin du XVIII -ème siècle .Au premier plan, un chantier naval.
Brigitte Baron : C'est une idée de moi ou l'eau était plus proche
Philippe Robert : C'est le port de plaisance d'aujourd'hui. Il n'y avait pas de jardin public.
Lulu Lulu : Oui il y avait de l’eau à côté de l’église surprenant!!!!
Mos-lab Synthesizers : Oui, il y avait un chantier naval à l'époque, à la place du jardin public, ce qui est représenté sur ce dessin.
Jean Pierre Baron : Ce n'est qu'un dessin dont les lignes de fuites et les perspectives ne sont pas très bonnes ce qui donne de fausses impressions
Gisele Bernard : Incroyable
 

 
Philippe Robert : Marennes d'antan: La plage au fond avec ses pins. La pointe de Ronce les Bains. et l'île d'Oléron .
Jean Pierre Baron Bien avant le centre Leclerc la prison paraissait bien imposante
Florent Leger Une prison?
Jean Pierre Baron : Oui c'est la mairie actuelle
Florent Leger : Oui j ai habité en face c était tout vide sauf un club de judo

 






Alain GiraudMARENNES, l'église, le port.
Aurélie Morin J'adore voir vos photos vu du ciel. Vous avez des photos anciennes qui montre le quartier de la Boirie ?
Alain Giraud : Vous avez les photos de l'école Henri AUBIN, ou l'on voit un peu La Boirie,
Christophe Grosbon : Une vue peu courante par ce côté !! Content de voir l'angle de la place Chasseloup-Laubat
Philippe Auguste : Est-ce que ces trois grandes zones vertes sur la gauche sont toujours vierges?
Frederic Christelle Audebert : Les 3 zones vertes sont: là plus à droite il s’agit du stade métreau, la zone du milieu il s’agit de la plaine de jeu du stade Metreau et celle plus à gauche il y a eu des constructions dessus.
Mos-lab Synthesizers : Ca fait bizarre de voir des voitures garées au pied de l'église, encastrées entre les contreforts; ça a bien changé
 

 
Alain GiraudMARENNES, notre clocher, vu du port.
Mireille Riviere Ha ! J'ai cru que c était celui de Hiers 
Hugues Pierre : Elle est pas jeune celle là !! Genial 
Alain Seguin : Ça fait bizarre on voit l'église de près
Christian Forgit : Pardon c'est sûrement un montage , de voir l'église entière de si près du port
 
Séverine AugusteCe soir 30 novembre 2020, photo prise de Hiers ... au loin le clocher de Marennes 
Nini Cocole RTh Superbe !!
Dany Logeais Très beau coucher de soleil
Ginette Roland : Magnifique
Frank Symington Orpailleuse céleste.
 
 




Alain GiraudNotre belle ville, MARENNES FOR EVER
 



Alain Bertrand : On remarque bien qu'entre le tribunal et la caserne Cdt Lucas il n'y a que très peu de construction, et ça, ça nous ramène assez loin !
 



Gisele Bernard : C'est l'intérieure de la gendarmerie en friche
Marc Lepré : La gendarmerie au temps de la permaculture
 
Philippe AugusteMis à part le clocher il y a deux éléments importants de la vie marennaise sur cette carte postale. A vous de jouer.
Aline Chotard Manzanal : Le jardin public et la place Pasteur
Philippe Auguste L'ancien cimetière des protestants.
Brigitte Baron : Les maisons MIGNON. Danielle était une copine
Clemenceau-Piochaud Maryline : Daniele et Martine
Sylviane Delage : Le clocher et le jardin public


 
Philippe RobertMarennes d'antan: le 11 juin 1944 église Saint Pierre Marennes
 
11 novembre 2020
11 novembre 2020
Valerie Farras BoucherieFin de soirée 
Françoise Pacaud Où est située la photographe très belle prise de vue.
Valérie Farras Boucherie : Je me suis arrêtée spécialement pour prendre cette photo car j’ai trouvé cet endroit tellement joli c’est dans le rue du docteur Roux presque en face de la rue de la maison de retraite si vous connaissez
Maggy De Mendonça Elle est prise depuis chez moi 

 
Alain GiraudMARENNES, intérieur de l'église.
Evelyne Charr Souvenir de ma confirmation, en 1962 ou 63... c'était hier je me souviens de l'église pleine de monde...
Maggy De Mendonça : Aujourd'hui elle est si triste il n'y a plus rien dedans les peintures sont moches j'espère qu'elle retrouvera sa beauté d'antan car elle est tellement belle de l'extérieur
Rolly Gaboriaud Cette église a toujours beaucoup de charmes.
Marie-Claire Giboreau Je me suis mariée dans cette superbe église en 1972 et ma sœur en 1976.
Danielle Robion : Moi aussi en 71
 


Alain GiraudBelle vue du clocher de Marennes et en bas la cour de la gendarmerie
 

 

 
 
Mos-lab Synthesizers : On aura tous remarqué ce voiturier, qui, sans doute, était en train d'emmener des personnes pour l'embarcadère de la Seudre, au bout de la Cayenne. Il y avait pas mal de charretiers et voituriers à Marennes au XIXème siècle, jusqu'à ce que les véhicules à moteurs firent leur apparition...
 
Philippe AugusteQuelqu'un peut dater la carte postale?
Mos-lab Synthesizers L'encre du cachet est assez passée. du coup on arrive pas bien à lire l'année ; mais le premier chiffre est bien un 0. Il reste donc à analyser le timbre :
Le 5 centimes au type 1A a été imprimé de 1900 à 1907. Celui ci a une teinte plus bleutée que verte, ce qui, selon les philatélistes aurait été imprimé plus exactement de 1903 à 1906.
La photo pour la carte postale a dû être prise, à quelque chose près, entre 1899 et 1906.
Jean Pierre Baron : Le cèdre que la tempête de 99 avait déraciné me semble bien petit sur la photo une centaine d'années doit séparer cette prise de vue et la dite tempête
Mos-lab Synthesizers : On parlait justement du marché au "boeuf gras" il y a quelques jours. Celle ci a débuté au milieu du XIXème siècle à Marennes, justement sur la place du Champ de Foire, qui deviendra plus tard la Place Carnot...

 
Philippe AugusteTrouver une photo inédite de l'église de Marennes est maintenant assez rare. Nous devons celle-ci à un collectionneur qui n'a pas osé la poster lui-même. Merci à lui.
Dominique Sinou : Magnifique photo, bravo pour la trouvaille

 
 




Philippe Robert : Marennes d'antan: 1905, promenade aux abords de la ville de Marennes.
Mos-lab Synthesizers : Toutes les parcelles (cultivées) devant et derrière la calèche sont maintenant construites.

 
Korynn Alpha-kplus : Rue de Verdun 
Laurent Schnell : De derrière chez Jeff d'Argy
Annie Caillavet : Superbe !
Anne Marie Tabibi Êtes vous photographe pro ? En tous cas, si non , il faut y songer



 
Philippe RobertMarennes d’antan : année 1980 La place du Souvenir parterre dessiné par André, jardinier " le notre de Marennes".
Dany Logeais : Très joli jardin bien entretenu
Mireille Riviere C'est vrai que vu de la route on ne se rend pas compte !
Dany Logeais : C'était surtout en 1980 plus maintenant
Elodie Forgit : C'était trop chouette !!
 
Anne-Marie Tabibi : Vue du Port
 
Philippe RobertMarennes d'antan: automne 1945 six mois après la fin de la guerre.la ville vient de planter ses premiers arbres.
Roux Jannick Hier en passant devant, je disais à ma mère qu ils devaient être vieux ces arbres. J ai ma réponse. Merci 
Raymond Blin : La route a quand même changé un peu heureusement , belle carte postale (je pense)?
Jeff d'Argy : Ben ... ces arbres ont mon âge. Ceci dit, je ne sais si le macadam ayant remplacé la terre "battue", tassée de nombreux pas contant leurs histoires, est mieux ou moins bien.
Quand je suis entré dans ma maison il y a 35 ans, il y avait un poulailler. Les poules allaient et venaient sur la place autrefois. Était-ce mieux ? Aujourd'hui, tout est bétonné. Est-ce vraiment mieux ?
Françoise Vrignaud : Un poulailler demande de la présence c'est occupant, le béton est bien terne à la place des poules jacassantes...
 




Alain Giraud : Notre beau clocher en 1906
 



Philippe RobertMarennes d'antan: Place du Souvenir quand le Monument aux Morts était au centre de la place
Gisele Bernard C'est plus joli que maintenant
 
Alain GiraudUne vue ancienne de notre beau clocher.
Mos-lab Synthesizers : Sympa cette vue dégagée à l'époque !
Cliché surement pris dans le champs entre la rue Roche Françoise et Rue de Verdun.
 
Dany LogeaisToujours notre église il y a environ 120 ans
Michel Pabois : La maison avec les trois lucarnes rondes était en vente sur LBC récemment. Visiblement c'était autrefois un commerce, mais lequel ?
Dany Logeais : C'était l'Aquitaine une épicerie en 1950
 

 


Ginette Roland : Trop belle on ne se lasse pas de la regarder.tous les jours depuis mon jardin
Marie Line Mallet: J'adore elle est trop belle l'église de mon enfance et vu d en haut ça vaut le coup d'oeil
 
Alain Giraud : Vue aérienne de Marennes, au premier plan, la cour de la gendarmerie.
 
Photo de Korynn Alpha-kplus
Photo de Korynn Alpha-kplus
4 juin 2020
 
Photo de Korynn Alpha-kplus
Photo de Korynn Alpha-kplus

 


Philippe Auguste : Un petit air de Tour de Pise
Jacky Bocquet : Joli effet de parallaxe !
 
 
 
A gauche le magasin "au doigt de fée"
A gauche le magasin "au doigt de fée"
 
Jean Pierre Baron: Les "doigts de fée ", je me souviens très bien de cette mercerie dans les années 50 et début 60. Elle se trouvait là où il y a maintenant les assurances Areas à l'angle des rues Fresneau et Garesche
Dany Logeais : Magasin bien achalandé nous trouvions de tout et de la qualité
Ginette Roland : Même après 1960 je me souviens très bien de ce commerce et après c'était Mme Bordelais qui l'avait repris
 
Rue de Verdun
Rue de Verdun

Sissi Po : Ma rue !!
Anne-Marie Gudefin : Mon clocher toujours aussi beau!!!
Mos-lab Synthesizers : Inconnue jusque là celle ci ; cet angle de vue est, à ma connaissance, inédite en carte postale.
Guy Dufour : L'angle de prise de vues est parfait il donne une idée précise de cette église qui est tout sauf petite voir monumentale, l'alignement des arbres en diagonale amène un dynamisme à la photo par rapport aux deux verticales, le clocher et le monument aux morts, en un mot cette photo est très bien composée.
Jean Pierre Baron : Avec au fond l'épicerie de Mme Texier actuellement cabinet d'avocats
Clemenceau-Piochaud MarylineEt moi j habitais dans la rue de Verdun côté ruelle.

 


Christian Chagnon : Ce clocher si élégant à travers du quel on peut voir le ciel j'adore

 
Il domine Marennes
Il domine Marennes

 
Le bateau
Le bateau
Alain Giraud : Le bateau de notre église..
Jocelyne Michelle : Je crois qu'il n'y et plus peut être a cause des travaux ?
Marianne Giraudeau : L'été dernier il y était encore il y a encore des travaux ?
Karine Kremer Erable : Ma grand-mère m a dit que ce bateau a été offert par une famille.
Carole Dupouy : Tant de messes dans cette belle église ! Nous adorions aller à la messe le dimanche.. car nous avions un bout de brioche à la fin de la messe
Evelyne Dupouy : Voui et on gardait un peu d'argent destiné à la quete pour s'acheter des bonbons

 
Superbe !


Mos-lab Synthesizers : D'après un négatif sur verre daté de 1890. Difficile de trouver plus ancien, et on a même les charrettes d'époque !
Séraphin-Médéric Mieusement, photographe français de monuments historiques et d'édifices religieux (1840-1905)

Monique Charbonneau : La charrette a vieilli mais pas le clocher. Belle photo.
Christian Forgit : C'est un réel plaisir de voir des photos de nos anciens photographes de cette époque, un vrai travail de qualité superbe restauration merci .
Jacqueline Thomas : Superbe photo de cette belle église de Marennes, sans ces pylones électriques qui dénaturent tant le paysage
Lydjac Bdx : Belle photo. Lui au moins il ne prend pas une ride... 130 ans après il est tjs aussi beau !

 
Les travaux en 1948
Les travaux en 1948

 
72 ans après
72 ans après
 
 
Jean Pierre Baron : 72 ans plus tard les échafaudages devaient être de bonne qualité car ils sont toujours sur le site
 
 

 
 
 
 
Alain Giraud : Belle vue aérienne, la voie ferrée encore là, à droite les anciens bâtiments des douanes.
Aurélie Morin : Ah la voie ferré était sur le chemin blanc ? Qui va du parc à l'ancienne gare
Alain Giraud : Le chemin blanc est à la place de la voie. ferrée.

Ginette Roland  : De Rochefort à Le Chapus en passant par Marennes.

 
Illuminé
Illuminé

 
Bien vu Pat Grand
Bien vu Pat Grand
 
 
 
 
 
Sabyne Føur : Vous avez réussi à mettre en valeur ces affreux poteaux électriques. Bien joué
Patrice Nereaud : Mais pour quelle raison sont ils allés construire le clocher pile poil entre ces deux poteaux ?
Jacqueline Thomas : Originale cette photo, mais très belle réussite bravo !!!!!!
 
 
 
 

 
Vu du Port
Vu du Port
 
 
 
Dany Logeais : La photo est prise de l'autre côté j'avais l'impression que le clocher était éclairé à l'intérieur de la flèche
 
 
 
Dany Logeais : On dirait l'embrasement du clocher comme ND un an passé heureusement nous c est le coucher du soleil
Patricia Venien : Magnifique
Françoise Pacaud : Quelle belle photo merci
 
Ça bouge
Ça bouge

 

 
Vu du jardin public
Vu du jardin public


Alain Giraud : Notre beau clocher, vu de l'ancien kiosque du jardin public.
Dany Logeais : Très joli photo ou l'on voit que le jardin public était super bien entretenu
Jean Pierre Baron : Avec cette photo on peut très bien situer le kiosque par rapport au buste de Le Terme ce dont on parlait il y a quelques temps
Bruno Large : Oui le jardin public à cette époque avait du charme ! Je le trouve vraiment triste maintenant....

 
 
 

 
Vu du Port
Vu du Port

 
En rénovation
En rénovation


Janvier 2020
 
Pendant la Guerre
Pendant la Guerre


1942
 

 Alain Giraud : Si je ne trompe pas cette photo a été prise au passage à niveau, route de la Cayenne et il n'y a même pas de barrières ?
Sandrine B Jouinot : Ça me fait penser au bout de la rue Marceau on continuait un peu comme si on allait vers le Pont de la Seudre et on prenait un chemin sur la gauche et là mon grand père avait son terrain potager et la il y avait une barrière quartier de l' Anglade
Dany Logeais : Je pense que c'est plutôt rue de Verdun car il y avait des barrières route de la Cayenne ma grand mère était déjà gardé barrières dans les années 1920
Alain Giraud : Vu l'angle de la photo, il semble que ce soit pris vers l'avant du clocher. La photo semble très vieille. et ce que l'on voit de l'autre côté de la voie je me demande si ce n’était pas un signal sonore pour signaler l'arrivée du train. Maintenant je peux me tromper, ça n'a pas une grosse importance.
Mos-lab Synthesizers: On est bien au passage à niveau menant à la Cayenne. Au début je pensais à la rue Roche Françoise, mais non ; ce n'est pas le même angle de vue sur le clocher. Et la maison à étage à droite sur la photo correspond justement à la maison se trouvant au bout de la rue Roche Françoise.
 
 

 
L'église vue d'un autre angle
L'église vue d'un autre angle
 

sans commentaire
 
Un autre angle pour le clocher
Un autre angle pour le clocher
Alain Giraud :  A gauche l angle de la place Rocher
Jean-Marie Roiron : C est l ancien cimetière protestant??
Alain Giraud :  Exactement
Aurélie Morin : Ca correspond à quelle rue actuellement ?
Marie Charrier : Rue Victor Hugo
Jean-Marie Roiron : Au bout a droite le jardin public
 
Très belle photo
Très belle photo


Alain Giraud : Photo très rare, montrant en même temps le monument aux morts et le clocher.
 
Inédit
Inédit
 
 
Philippe Robert : Marennes, sa place Carnot avec la rue qui l'a traverse en diagonale.
Mauricette Péron : Oui je m'en rappelle car autrefois il y avait la fête foraine en 1955
 
 
 

 
 
 
Alain Giraud : Remarquez la pharmacie place CHASSELOUP. Je n ai jamais connu. C'était Mr LIÈGE électricien.
Dany Logeais : Mon beau-père a travaillé chez mr Liège en 1952 en arrivant de Vendée
Philippe Auguste : Jadis sur la place Chasseloup il y avait une pharmacie appartenant à M. Belugou. Son fils est connu sous le nom de Robert de Bédarieux, une rue porte son nom. Elle va de la rue du Dr Roby à la rue Patroizeau, dans la Cité Beaulieu.
Mélanie Guitton : Et il y a neigé en 2012 ! Maman, c'est Leïla.  On voit un bout du pont derrière !
 

 
Alain Giraud : Au premier plan la briquetterie Lafont.
 
 Murielle Albert : Franchement une belle photo je trouve
 
Jacqueline Hermand : Normal !!! Il est si beau !!
 
Dany Logeais : L aéro-club Albert Baron fonctionnait beaucoup les dimanches, j adorais être passagère du coucou et survoler le bassin et l'Île d'Oleron petit voyage très beau il y avait beaucoup d activités les dimanches de rassemblement d avions
Alain Giraud : Dany Logeais vous avez peut être vu, vous aussi Le fils MINIET venir à Marennes avec son poux du ciel attelé derrière son Vespa.
Dany Logeais : Alain Giraud oui quelle époque je suis montée avec lui car il avait besoin d heures de vol ! Quelle époque
 
Un angle inédit
Un angle inédit

 
Rue De Lattre de Tassigny
 
Pat Grand : C'est l'avenue Delattre de Tassigny ?
Mylene Guicheteau : Purée on reconnais pas
Emilie Arco Iris : Donc la le cimetière serait sur la droite ?
Solange Mack : Je ne reconais rien. Qu'elle changement
Jean Pierre Baron : Je pense que la maison sur la gauche était celle de mes arrières grand parents Baron (Maison après le moulin), quant au chien je ne sais pas si c'était le leur
 
 
La porte d'entrée
La porte d'entrée
 
 
 
Tony Poizat : Ils étaient balaises en construction !!! Nous nous sommes petit à côté d'eux !!
 
Magistral
Magistral
 Le Clocher. Epicerie Au Grand Verre et Restaurant "" Au Lion d'Or "".
 
Bertrand Letourneau : Cette merveille qui a servi même aux bateaux pour se repérer est en tres bon état grâce à un entretien régulier et rigoureux ! Elle se voit de loin et
c'est un excellent point de repère du centre ville .
Jean Pierre Baron : Dans les années 50 60 Au Grand Verre était devenu l'Aquitaine
Isabelle Marchesseau : Aaah !! alors c'est quoi ça maintenant ??? J'ai jamais réussi à vraiment le situer ce lion !!!
Dany Logeais : C est la maison de Mme Perrin, son mari travaillait à la caisse d épargne avant c était la maison de mr Fougeret parents de l abbé Fougeret

 
Avenue Frédéric Garnier
Avenue Frédéric Garnier
 
Jean Pierre Baron  : C 'est l'entrée de Marennes par l'actuelle avenue Leclerc en venant de st Just
 
 
Actuellement
Actuellement

 
L'intérieur
L'intérieur
 
 
Clemenceau-Piochaud Maryline  : C'est une très belle église
Ginette Roland  : Dommage que ça ne soit pas entretenu au niveau des peintures et le bateau n'est plus en place
Sandrine B Jouinot : Oui c'est vraiment dommage elle etait encore plus belle avant
Jacqueline Hermand : Regret pour le bateau mais quelle est belle notre église !!!
Françoise Camguilhem Pogut : Trop belle notre église
Vanessa Moiroux : Dans cette magnifique église j'ai eu l honneur de monter au sommet de son clocher avec mon grand père Robert Jouant qui a été pompier et au service de la commune de Marennes. Je me souviens avec émotion de la cérémonie pour son enterrement en présence des pompiers de Paris. J avait 12ans
 
Rue Garesché
Rue Garesché
 
 

 

 
Années 60
Années 60
 
 

 
Très très vieux
Très très vieux

 

 

 
 
 
Séverine Auguste Brillaud : Photo prise de Hiers
 
 
Philippe RobertMarennes d'antan: automne 1945 six mois après la fin de la guerre.la ville vient de planter ses premiers arbres.
Roux Jannick Hier en passant devant, je disais à ma mère qu ils devaient être vieux ces arbres. J ai ma réponse. Merci 
Raymond Blin : La route a quand même changé un peu heureusement , belle carte postale (je pense)?
Jeff d'Argy : Ben ... ces arbres ont mon âge. Ceci dit, je ne sais si le macadam ayant remplacé la terre "battue", tassée de nombreux pas contant leurs histoires, est mieux ou moins bien.
Quand je suis entré dans ma maison il y a 35 ans, il y avait un poulailler. Les poules allaient et venaient sur la place autrefois. Était-ce mieux ? Aujourd'hui, tout est bétonné. Est-ce vraiment mieux ?
Françoise Vrignaud : Un poulailler demande de la présence c'est occupant, le béton est bien terne à la place des poules jacassantes
Jean Pierre Baron : Faisaient elles bon ménage avec les nombreuses corneilles de l'église à l'époque (elles sont disparues elles aussi )
Jeff d'Argy Je pense que l'équilibre social allait de soi. La corneille respectait probablement la volaille s'ébattant sur la place. Quoique... un poussin égaré devait faire un excellent petit déjeuner.
Françoise Vrignaud : Sur les églises ce n'était pas des corneilles c'était des martinets qui piaffaient encore plus fort que les corneilles, c'est un petit oiseau qui est de la même famille que les hirondelles, je n'arrivais pas à m'endormir j''habitais à côté de l'église
Jean Pierre Baron : Dans les années 50 60 c'étaient bien des corneilles étant gamin s on les appelait les pigeons du curé. Les martinets eux n'étaient là que pendant l'été alors que les corneilles étaient là toute l'année d'ailleurs elles aussi ont disparu
Jeff d'Argy : Les martinets ne sont là qu'au printemps, ils virevoltent autour du clocher histoire de défier les corneilles et emmerder les pigeons. LIBRES et insolents, des artistes de la voltige que j'aime.