AdresseTéléphone
logo
Marennes For Ever
Francine Baudin : De gauche à droite: derrière: Pierre Métivier; Michel Jarriault; ..... Martin devant: Didie Decaudin; ...Naud (Philippe?) Serge Mémin; Didier Membrut; ...(?)Blanchard; Michel Labelle et .. Jean-Michel Gautier
 
Francine Baudin : 4e moderne 1966 - 67
Mireille Boisson Joneau En bas auu milieu des 3 dominique Sorlut et au dessus Geneviève Michaud
Francine Baudin : Je ne suis pas sur la photo: c'est moi qui l'ai prise!!
Francine Baudin : le nom des filles: de G à Droite, debout: Lysiane Tessier Jacqueline Rabaud, Evelyne Watrin, Maryse Vernoux, ...Delage, Geneviève Michaud, M Claire Chabaudy, Ginette Fourchaud, Martine Hueassises: M Chantal Birot, Maryvonne Kierisit, Dominique Sorlut, Lucienne Chollet

 


Véronique Ybard

Jeremy Bâty : Il y a une nouvelle fois ma grand mère Mireille Bertaud. 3ème rang, 3ème en partant de la gauche
 

Année 63-64

Année 63-64
Francine Baudin 6ème M2 cours d'anglais avec Melle Turpin
Evelyne Charr Monique Boyard, près de la prof. Et côté gauche, au fond, Antoine Bibiloni avec des lunettes, je crois. Alain Savariault, le petit blond au premier rang ?
Francine Baudin : Le blond je pensais à Patrick Guegand?  MClaire Chabaudy?
Evelyne Charr : Derrière l'élève avec le gilet blanc, Myriam Delage ? (qui habitait au Breuil )
Donc ce n'est pas Antoine puisqu'il était en classique !
Philippe Auguste : Exact Antoine Bibiloni est bien plus âgé
 
Philippe AugusteEn 2010 des anciens du Lycée Jean Hay se sont retrouvés pour une photo de groupe dans la cour. Vous en connaissez certainement quelque uns.
Guy Dufour Je pense que c'est J.M. Roiron l'homme moustachu avec un appareil photo sur le ventre
Jean Pierre Baron J'étais présent mais ne suis pas sur la photo car je sonnais la cloche pendant la prise de vue.
Eric Authiat : Une magnifique journée de retrouvailles!
Jacqueline Hermand : J'y étais, c'était super ! Bien sûr nous nous connaissions tous !
Roselyne Chauderlot : Je vois ma tête, juste derrière Josette Chabaudie, en noir avec ses jolis cheveux blancs
Janick Renaudie Super rencontre à l époque j avais une bien meilleure mémoire que maintenant ces retrouvailles ont été une totale réussite avec beaucoup d émotions.
Anne-Marie Gudefin Je reconnais, la cour, à droite, la classe de M Renault , derrière le réfectoire, à l'époque Maman y était cuisinière !!
Philippe Auguste Etait-ce Marie Ange?
Anne-Marie Gudefin : Non , maman , Mme Paillé était cuisinière, et Marie- Ange Bertrand servait au réfectoire, moi de mon côté, j'y ai travaillé une année
 


 


Alain GiraudAnnée scolaire, 1946 / 1947, il y a maitenant plus de 50 ans.
Jean Pierre Baron : Un de ces élèves est sorti plus tard major de "polytechnique ", JP Poitevin.
Rolly Gaboriaud  C'est exact et j'étais au lycée Jean Hay avec son petit frère qui s'appelait Louis si je me souviens bien et qui était très souvent le premier de la classe.

 

Lycée 1946-1947 (suite)

Lycée 1946-1947 (suite)

 
Brigitte Baron C'est Mr CHAGNON
Jocelyne Michelle Une fille David les jumelles je me rappelle plus du prénom
Dominique Rauch : Francoise et Monique
Jean Pierre Baron : J.J Missote au milieu du rang du haut
Geneviève Gailler : En haut, à gauche : Alain Coussy, Jacky Pérot, Philippe Buriol, Alain Latour, Alain (habitait au Tribunal), J.Jacques Missotte, Serge Descazeau, J.François Girardeau, Serge Durbes, ?, Bernard Bordelais.
2ème rang à gauche  : Jocelyne Conil, Josette Jaulin, ?, Geneviève Vincent, Marie Pierre Bertevas, Claire Durbes, Monique David, Danièle Ravail, Françoise David, Catherine Gaillard
3ème rang à gauche, Jocelyne Bordelais, Chantal Mignon, ?, ?, Philippe Jaulin, Mr Chagnon, Auger, Claudinette Auguste, Chantal Ségur, Catherine 
Axel Levy
4émé rang à gauche :  Gérard Bonnefond, Daniel Jaulin, ?, ?, Dany Robigo, Claudy Roure. désolée pour les manquants.
Micheline Delage : Au milieu en haut c’est le fils Missotte et Serge Décazeau au deuxième rang il y a les sœurs David Monique et Françoise , entre les deux sœurs cela doit être une fille de gendarme le non je sais plus ,à côté de Geneviéve cela doit être Marie Pierre, je sais pas si son père ne travaillé au bureau de la Marine tout en haut à côté de Serge serait pas Franciné Gillardeau de l’hôtel des sports, il y que les anciens Marénnais qui doivent sans rappeler

 

4e Classique année 62-63

4e Classique  année 62-63
Philippe Auguste : Encore le Lycée Jean Hay, l'année scolaire 1962-63 et la classe des 5e classiques. Beaucoup sont connus.
Annie Bertot : Le prof doit être Jimmy Vigé de Brouage ?
Grenon Eric : Ma tante Marie Thérèse Gautier n° 2 agauche
Dany Logeais : Je reconnais Dédé Bertrand, Joël Blanchet, Marie Thérèse Gauthier, Aannie Pèrele, Gisèle Bouyer(décédée), Annick Delage ? Myriam Delage Serge Bondon..... ce n était pas ma classe
Maryline Boyer : Mr Vigé excellent professeur
 
Brigitte Baron : J'ai mangé dans le même des années plus tard
Rolly Gaboriaud Est ce que c'est dans l'ancien lycée Jean hay (école Aubin maintenant) ?Si oui c'est peut être la salle de la cantine que j'ai pratiquée dans les années cinquante (mais sans costume cravate)
Jean Pierre Baron : C'est très certainement la même salle
Evelyne Charr : C'est ce que je pensais aussi !
Julie Brochon : C'est marrant, ça n'a pas tellement changé, c'est un beau bâtiment, j'aimais ses grandes fenêtres.
Philippe Auguste : Au début des années soixante la disposition n'était plus la même. Il y avait des tables octogonales avec un chef de table (un garçon de 3e) et deux ou trois copains à lui. Ils dirigeaient la table à savoir que le peu de plats qui étaient bons ils se les partageaient. Lorsque c'était déguelasse, assez souvent, voire très souvent, ils chargeaient aux plus jeunes de faire disparaître la nourriture parce qu'il ne fallait rien laisser dans le plat. Du en voulait du hachis parmentier à vom...
 
Philippe AugusteNous avons le nom du prof, Nimbus, mais pour les autres à vous de jouer.
Mireille Boisson Joneau : Mr Meynard dit Nimbus
Brigitte Baron : Oh punaise il existait déjà ce sadique. Je l'ai eu vers 1973.
Alain Giraud : Il y était bien avant, en 55,56 il m'a mis à la porte de la classe.
Brigitte Baron : Moi je l'ai vu frappé Didier BOYARD Woah. Bon après il avait fait circuler un papier disant que bubus était un con. Et lorsqu'il nous enfoncait son ongle hyper pointu dans le lobe de l'oreille 
Jean Pierre Baron : Je l'ai eu de 59 -60 a 62 -63
Francine Baudin : Je reconnais la personne qui est derrière Nimbus -Geneviève-et celle qui est à sa gauche -Evelyne Charrier?- deux filles de Hiers qui prenaient le car juste avant nous
Francine Baudin : Celle qui est en 3eme position en bas à partir de la droite doit être Annick. La 2éme en bas à droite s'appellait Marie Paule je crois elle était int...
 
Philippe AugusteAnnée 63-64 pour la 4e Moderne.
Francine Baudin : Le prof c'est Mr Carbone?
Dominique Sinou C'est bien M. Carbone prof de français
Ginette Roland Jacqueline plantecote,lucky marchive,lucette broussard,Daniel privat, gérald guintini, Josette jaulin, Geneviève Vincent, Annick delage, Catherine levy,Chantal cornuault, Chantal David, Annick durand, maud segur, Chantal laroche, ...conil (d'Oléron )Philippe buriol, latour , chaille, Philippe jaulin, Gautron.
 
Philippe Robert : Marennes d'antan : 1915 Marennes CPS 1915
 

La liste des élèves

La liste des élèves
Jean Pierre Baron : Le futur député et martyr de la barbarie nazie JEAN HAY est sur cette photo
Philippe Robert : Biographie de Jean Hay Enseignant: Issu d'une famille rochelaise aux convictions républicaines fortes, être enseignant était pour Jean Hay un engagement citoyen qui s'inscrivait dans la logique des lois scolaires de Jules Ferry. Après trois années passées à enseigner au cours complémentaire du Château d'Oleron, c'est en octobre 1914 qu'il commence sa carrière de professeur de lettres à l'école primaire supérieure de Marennes. Mobilisé de septembre 1915 à août 1919, ce n'est qu'après la guerre qu'il reprendra son poste d'enseignant à Marennes jusqu'à son élection à la députation en 1939.
Résistant: Dès 1942, Jean Hay participera au groupement des parlementaires résistants. Contacté au début de 1943 par le colonel Laudoyer, chef de l'Armée secrète pour la Charente-Maritime, il dirigera l'Organisation Civile et Militaire pour le secteur de Marennes. Dénoncé, arrêté, torturé, il est emprisonné le 9 octobre 1943 à la prison St Maurice à Rochefort sur mer puis au fort du Hâ à Bordeaux.
Déporté politique: Le 6 avril 1944, c'est le départ en déportation avec 38 autres charentais, déportés NN (Nacht und Nebel), pour le camp de concentration du Struthof-Natzweiler. En septembre 1944, le camp est évacué et Jean Hay passera par Dachau, Mauthausen pour se retrouver pendant sept mois à Melk en Autriche. Dernière évacuation en avril 1945 par une "marche de la mort" de 90 km pour Ebensee où il devait mourir le 21 avril 1945, quinze jours avant la fin de la guerre.
Le collège de Marennes porte le nom de Jean Hay ainsi que de nombreuses rues de Charente-Maritime.
 



Philippe Auguste : Année scolaire 1962-63, le prof de sport est bien entendu M.Blanchard et son fameux spiromètre qui a fait craquer les filles.
 


Philippe Auguste : Là il y a du boulot. La photo a été prise lors de l'année scolaire 1961-62, il s'agissait de la classe de 6e classique. Je ne me souviens même pas du nom du prof.
Geneviève Gailler : En haut Gérald Rivasseau, Marie Thérèse Gautier, Alain Boucherie, Philippe Buriol, Gentil, X, Roger Durbe, Vincent Geneviève,
Philippe Auguste: le X c'est Jean François Dern de l'Île d'Oléron
Serge Bondon : Je suis sur cette photo 2 e rang premier a gauche
Jocelyne Michelle:Seriez-vous le fils a madame Bondon l'institutrice
Marthe Blanc: Ta maman était directrice de la maternelle...ton Papa Titi. etait ami avec mon Pére ..Maurice Jacou..je me rappelle bien de tes parents..je suis plus veille

 
Philippe Auguste : La classe était allégée, le prof d'histoire-Géo s'appelait Mr Buffat et non Baffat, un rescapé des camps de concentration. Il m'avait appris (et peut-être à d'autres aussi) à aimer Jacques Brel. Depuis le N° 10 a été identifié, il s'agit de Michel Hysoulet.
Carla Zazzali : OriToutes ces belles jeunes demoiselles élégantes ! Et Monsieur le Professeur ressemblait à un professeur ! Aujourd'hui c'est laisser laisser-aller, jean, basket, barbe, il ne manque plus que l'odeur
Claire Hattab : La n° 4 c'est Chantal Berthet son père était gendarme à Marennes
Francine Baudin : J'ai eu Mr Buffat comme prof d'hist géo -il m'a fait aimer l'histoire en découvrant des peuples très avancés comme les Lydiens- mais je l'ai eu aussi en Français.
Mireille Boisson Joneau : Je l'ai eu aussi comme professeur
Roselyne Chauderlot: Excellent professeur... J'aimais beaucoup ses cours ,moi aussi ! Très gentil et à l'écoute de ses élèves !
 


Philippe Auguste : Dernier jour au Lycée Jean Hay en juin 1964. Les reconnaîtrez-vous toutes et tous?
Jocelyne Michelle: Je reconnais Marthe Jacou c'est tout
Dany Logeais: Yvon Chemin Alain Pain..
Bernard Pidoux : J’y suis
Jean Pierre Baron : G Blanchet qui fait les oreilles de lapin a Minus (Y Chemin),  M Foorler ...
Geneviève Gailler : Richard Patedoie,Alain Pain, Bernard Pidoux, La prof d'espagnol Mme Demousseau, Jacqueline Lamoureux, Marthe, Chemin, Yvan, Gérard Bonnefond, , X , derrière, je crois Monique Richiéro, Gille Blanchet
 
Rolly Gaboriaud : Je recherche la photo de classe de 3ème en 1959-60 au lycée Jean Hay de Marennes et des nouvelles de quelques copains comme Henry Moreau (sa grand mère vendait des crevettes cuites à domicile en vélo) et Jean Brillet (son père fabriquait des bourriches vers le château d'eau) on était tous ensemble internes en seconde au lycée Pierre Loti de Rochefort, et le plus jeune des fils Poitevin Louis je crois (Le ciné et le garage). C'était le plus fort de la classe. Sur la photo Jean Brillet à gauche et Henry Moreau à droite)
Cedric Dodin : Mr brillet, celui qui passait les films au cinéma Poitevin ?
Alain Giraud : C'est de son fils dont il est question.
Jocelyne Michelle: Cedric Dodin une question vous êtes le fils d'Annie Dodin ?
Cedric Dodin : Oui.  Vous n'habitiez pas sur la route du Breuil ?
Cedric Dodin: Je me souviens de vous
Jocelyne Michelle : J'ai été témoin de son mariage avec Josée...
 

A l'étude

A l'étude
Philippe Auguste : Quelques filles qui restaient à l'étude, le pion s'appelait Jean-Claude Cornuault
Janick Renaudie : Je ne reconnais personne ! J ai revu Jean Claude il y a quelques années je l avais invité à la maison à St tro avec quelques copines et certaines qui se reconnaîtront on réglé quelques problèmes de colle !!
Philippe Auguste : En bas, la 2e en partant de la gauche s'appelait Danièle Frappier
Colette Bertrand : Je reconnais je pense Dany Neau 2ème à droite en haut la 1ère à côté d’elle je ne me souviens pas de son nom. Chantal mignon 2ème droite au rang devant
Anne Marie Tabibi : Dany Neau habite en bas de ma rue et je la connais bien je vais voir avec elle . En effet elle lui ressemble
Anne Marie Tabibi : Vous parlez bien de celle avec le gros chignon ?elle ne se reconnaît pas !
Chantal Guyonneau : Je reconnais Viviane Thomas et Nadine Fleurit
Geneviève Gailler : La 1ére en haut à gauche, Claudi Bégoin, la 4éme Gisèle Bouyer, Viviane Thomas, Nadine Fleury, Danièle Frappier, je ne me souviens plus des noms
Martine Roger : Josette Chabaudy je crois

 

Lycée Jean Hay : Classe de 3e année scolaire 64-65

Lycée Jean Hay : Classe de 3e année scolaire 64-65
Dany Logeais : En bas de gauche à droite : Danielle Chotard, Nicole Foucher, Chantal Segur, Myriam Delage, Monique Richiero, x, x, Françoise Gaillard, Françoise ou Monique David décédée, x.
Rangée du milieu :  x, Monique ou Françoise David , Nicole Blanchard, Marie Odile Bourg
uet, Claire Durbe, Bouyer décédée, Marie Thérèse Gautier, x.
En haut : Gérard Bonnefont, Pierre Touchard, Alain Coussy décédé, Durbe, x, Bernard Chauvet décédé, André Bertrand, Joël Blanchet, Michel Tessier décédé.
Philippe Auguste :  Rangée du milieu, à gauche, la prof d'espagnol
Martial Bellet Il me semble reconnaître ma tante MARIA Delage

 

La même avec les noms

La même avec les noms
Yvette Rouyer : Je crois reconnaître en bas à gauche la 3ème ma sœur Jacqueline Rouyer et maintenant Hermand
Marthe Blanc : Le 29 je crois que c'était un cambodgien que nous avions eu en cours d'année peut être qu'une autre personne pourrait confirmer ?
Janick Renaudie : Aucun souvenir de ça j avais même oublié Carbone mais j adorais Devigne et l'espagnol !
 

Classe de 4e année 62-63

Classe de 4e année 62-63

Jean Pierre Baron : 1er rang : Y Chemin. G Blanchet.R Pattedoie .notre administrateur
2ème rang :
L Favre .F Gaillard
3ème rang : J Chabeaudie.C Boucherie N Blanchard
4ème rang : Touchard. G Naveau .Lagarde.A Pain
Philippe Auguste : Au premier rang entre Pattedoie et moi je crois que c'était un Richard. Au deuxième rang il ya Pierre Seguineau, Danielle Frappier, Monique Richiero, ensuite Favre, Françoise Gaillard, Martine Moreau
Martine Roger : Monique Richiero,  Françoise Gaillard,  Christiane Jaulin
Dany Logeais : En haut 2ème à gauche Bernard Chauvet de St Denis d' Oléron décédé dans un accident de voiture il y a longtemps; 2ème rang en haut Nicole Blanchard
Philippe Auguste : Bernard Chauvet est le deuxième en partant de la droite à côté d'Alain PAin. Ensuite il y a Serge Chaillé de Ronces les Bains, décédé lui aussi et à côté Bernard Pidoux.

 

Année 65-66 classe de 4e

Année 65-66 classe de 4e
 
 
 
Bernard Foubert : 1er rang : A Audoin, Antoine Bibiloni, D Bouyer, Dany  Robigo, Gérald Guintini, Laurent Chaillé
2em rang :  D Privat, P Jaulin, François Gautron, G Moreau, Bernard Foubert, A Moreau, Bernard Groisillier, J Moreau .
3em rang :  Ginette Jaulin,  Josette Jaulin, C Laroche, Lucette Broussard, A Delage, F Sarrault .
4em rang : Arlette Arsac, D Neaud, Maud Segur, D Bariteau, Jacqueline Plantecote, V Thomas, A Durand et C David
 

Lycée Jean Hay 3e 63-64

Lycée Jean Hay 3e  63-64
Martine Roger : Les jumelles David une fille Gauthier Christiane Jaulin Françoise Gaillard Monique Richiero Myriam Delage.
Christian Chagnon : Première à droite en bas ,Marie-Thérèse Chagnon, ma soeur.
Evelyne Charr : Au centre Nicole...et une fille Bourguet, soeur de Marie-Paule...
Philippe Auguste : Nicole Blanchard au dessus de Monique Richiero. En haut: Gérard Bonnefond, Touchard, Coussy, x, Morinet, Chauvet, André Bertrand, Joël Blanchet et Michel Tessier.
Philippe Auguste : En bas à gauche danielle Chotard, Nicole Fouché, x, x Monique Richiero,x,x Françoise Colette Gaillard
 
 
 
 
Philippe August: En 63 nous étions tous ensemble, moderne et classique il me semble. A la gauche de Nimbus (le prof d'anglais) Bernard Gaudriaud et Jacqueline Chambrin.
Evelyne Charr : Il y a aussi Annie Morin à gauche de Nimbus, et Marie-Claude Delouteau en haut côté gauche, toutes deux de l'île d'Oléron...je crois. Et Daniel Tessier en haut à droite.
 

Classe de 6e année 1963

Classe de 6e année 1963
 
 
Eric Givelet : Classe de 6eme, année 1963, professeur d'anglais, je pense que le prof est Mme Turpin
Geneviève Gailler : Dans le fond, rang du milieu, c'est toi frangin à côté de Marcelle
Jean-Marie Roiron ; Au fond a gauche Balloteau je crois
 
 

Classe de 5e classique 1962

Classe de 5e classique  1962
Philippe Auguste : Chez les garçons il y a de gauche à droite, André Bertrand, Bernard Gaudriaud, Michel Texier et l'autre j'ai perdu le nom.
Dany Logeais : Philippe Auguste je pense qu'il s'appelait Caunant
 

Classe de 3e 1963-64

Classe de 3e 1963-64
Isabel Jacou Maingot : Ma grande soeur number 16 !
 

Année 73-74

Année 73-74
 
 
Sylviane Skippy : Patricia Chabot, Marie Paule Dussaud, Nathalie Malahard, Sophie Jaulin, Sandrine Arnut, pour les garçons je ne me souviens plus des prenoms mais il doit y avoir Audevard, Moquay,Baudet
Sylvie Fin : On dirait ma soeur Danièlâ la dernière à droite, n'est ce pas Sandrine?
Sandrine Arnut : Non c,est Sophie Douaud
Laetitia Bonmort: En haut à gauche, Sébastien Guilemin, mon frère !!
Sophie Neveux : 1er rang en partant en bas à gauche Patricia CHABOT - Marie-Paule DUSSAUD -?- Sylvie GAUTRET - Nathalie MALLARD - ? - ? - Sandrine ALBERT - Sophie JAULIN - Sophie DOUAUD -
2ème rang - Christine MONTIL -? - Thierry AMIOT ? - ? - Christophe FOUBERT - Didier AUDEVARD - Pascal FORGIT -
3ème rang Sébastien GUILEMIN - Pascal ? - Francis BAUDET - Christophe MOREAU - ? -
 
e année 63
 
 
Evelyne Charr : Je reconnais Annie Bourillaud (2ème à gauche), Monique Boyard, (côté droit, 3ème rangée ) et Alain Bondon devant Nimbus ! Et Myriam, du Breuil, 2ème rangée... Il y a aussi Marie-Thérèse Chagnon, 2ème devant, à partir de la droite, et peut-être Gisèle Bouyer de Bourcefranc (décédée en 66 avec ses parents...)
Philippe Auguste : Je pense qu'au fond il y a André Bertrand et Michel Texier. Je pencherai aussi pour Joël Blanchet, toujours au fond et devant lui Jacqueline Gautier qu'il a ensuite épousé. Et bien sûr le prof, Nimbus
Dany Logeais  : Tu as raison pour les noms je suis rangée de gauche 2ème rang avec Marie Odile
Janine Santerre : Première devant a droite Maryline Bouvet
Martial Bellet : Myriam Delage avec le bandeau blanc

 

Lycée Jean Hay 61-62

Lycée Jean Hay 61-62
 
 
Marthe Blanc : 3 JACQUELINE ROUYER..4 MONIQUE LATOUR..6 NICOLE MEYNARD..7 ODETTE MIGNON..9 ELISABETH GIRAUD..22 YVES PRINTEMPS..26 JEAN PIERRE BARON..
Yaya Richard : Eric authiat mon oncle marié a Jocelyne meunier
Ginette Roland : La 7 une fille Mignon
Jacqueline Hermand : Je suis le n°3 Jacqueline Hermand née ROUYER
 
 
 
 
Brigitte Baron : J'ai mangé dans le même des années plus tard
Rolly Gaboriaud Est ce que c'est dans l'ancien lycée Jean hay (école Aubin maintenant) ?Si oui c'est peut être la salle de la cantine que j'ai pratiquée dans les années cinquante (mais sans costume cravate)
Jean Pierre Baron : C'est très certainement la même salle
Evelyne Charr : C'est ce que je pensais aussi !
Julie Brochon : C'est marrant, ça n'a pas tellement changé, c'est un beau bâtiment, j'aimais ses grandes fenêtres.
Philippe Auguste : Au début des années soixante la disposition n'était plus la même. Il y avait des tables octogonales avec un chef de table (un garçon de 3e) et deux ou trois copains à lui. Ils dirigeaient la table à savoir que le peu de plats qui étaient bons ils se les partageaient. Lorsque c'était déguelasse, assez souvent, voire très souvent, ils chargeaient aux plus jeunes de faire disparaître la nourriture parce qu'il ne fallait rien laisser dans le plat. Du en voulait du hachis parmentier à vomir, des lentilles pleines de pierres, du foie pourri (verdâtre) etc.. Derrière le réfectoire nous avions des casiers personnels avec de la nourriture, là nous mangions des gâteaux secs, du lait Neslé en tube et nous retournions affamés chez nos parents le samedi soir. Au fil des ans nous changions de statuts à table et à partir de la 4e nous nous nourrissions à peu près normalement. Je suis sorti du collège traumatisé à propos des plats cités plus haut.
Janick Renaudie C était vraiment "dégueulasse" à l'époque les parents ne se plaignaient jamais mais
l'internat était horrible heureusement que les copines et copains étaient là....
.
 
Philippe AugusteNous avons le nom du prof, Nimbus, mais pour les autres à vous de jouer.
Mireille Boisson Joneau : Mr Meynard dit Nimbus
Brigitte Baron : Oh punaise il existait déjà ce sadique. Je l'ai eu vers 1973.
Alain Giraud : Il y était bien avant, en 55,56 il m'a mis à la porte de la classe.
Brigitte Baron : Moi je l'ai vu frappé Didier BOYARD Woah. Bon après il avait fait circuler un papier disant que bubus était un con. Et lorsqu'il nous enfoncait son ongle hyper pointu dans le lobe de l'oreille 
Jean Pierre Baron : Je l'ai eu de 59 -60 a 62 -63
Francine Baudin : Je reconnais la personne qui est derrière Nimbus -Geneviève-et celle qui est à sa gauche -Evelyne Charrier?- deux filles de Hiers qui prenaient le car juste avant nous
Francine Baudin : Celle qui est en 3eme position en bas à partir de la droite doit être Annick. La 2éme en bas à droite s'appellait Marie Paule je crois elle était interne et venait de l'ile d'oléron (y avait pas le pont!)
Dany Logeais : En bas à droite c'est Marie Paule Bourguet de Bourcefranc à côté d'elle sa copine Nadine Sorlut
Francine Baudin : Celle qui est au dessus, la 1ere droite n'est-ce pas Arlette Arsac , de l'ile; interne aussi?
La 4eme en haut a partir de la droite: Lamoureux?
Colette Bertrand En haut 3ème à partir de la gauche Yannick Guerin; Rang du milieu : 2ème à partir de la gauche Jacqueline Gautier
Jean Pierre Baron : Le 4ème a partir de la droite sur le rang du haut ne serait-il pas JP PAILLARES?
Françoise Gorin : Continuer a l'appeler Nimbus est dur...
Arlette Roger Beaujean : Une ordure..un pervers
Chantal Guyonneau : 1er rang à droite Maryse Potron 3 Annie Massè. En haut 4 Biblioni( fils de la coiffeuse de Bourcefranc.??
Magali Chasseriaud : A côté du prof c est peu être ma mère 
Philippe AugusteÉliette Chauvet elle était mariée Chasseriaud
Rolly Gaboriaud J'ai eu Nimbus de 1957 à 1960 (6ème-Troisième) et après, au lycée, je me suis vite rendu compte que mon niveau d'anglais était extrêmement bas. Grace à lui j'ai eu 6 à l'oral du BEPC passé à La Rochelle (transport en car Poitevin). heureusement ça marchait bien ailleurs. Il habitait à Niort et quand il venait travailler à Marennes il louait une chambre près du lycée Jean Hays juste en face de la librairie Lebleis (que j'ai eu comme prof en sixième).
Jean Pierre Baron : Moi idem j'étais nul en anglais de la 6ème à la 3ème ( 1959a 1963) je m'en suis voulu arrivé au lycée Pierre Loti
Francine Baudin : Pour moi c'est le contraire son mode d'apprentissage me convenait parfaitement.... comme quoi...
Chantal Guyonneau Maryse Potron 1er rang 1 à gauche, 3e à gauche Annie Massè (la Boirie) à côté de Nimbus. Il a fait toute sa carrière à Marennes Mon père l' avait eu en prof d Anglais
Rolly Gaboriaud : Je recherche la photo de classe de 3ème en 1959-60 au lycée Jean Hay de Marennes et des nouvelles de quelques copains comme Henry Moreau (sa grand mère vendait des crevettes cuites à domicile en vélo) et Jean Brillet (son père fabriquait des bourriches vers le château d'eau) on était tous ensemble internes en seconde au lycée Pierre Loti de Rochefort, et le plus jeune des fils Poitevin Louis je crois (Le ciné et le garage). C'était le plus fort de la classe. Sur la photo Jean Brillet à gauche et Henry Moreau à droite)
Cedric Dodin : Mr brillet, celui qui passait les films au cinéma Poitevin ?
Alain Giraud : C'est de son fils dont il est question.
Jocelyne Michelle: Cedric Dodin une question vous êtes le fils d'Annie Dodin ?
Cedric Dodin : Oui.  Vous n'habitiez pas sur la route du Breuil ?
Cedric Dodin: Je me souviens de vous
Jocelyne Michelle : J'ai été témoin de son mariage avec Josée
Cedric Dodin : Je me souviens de Patrick, vos enfants et de la simca
Jean Pierre Baron : Jean Brillet habite à Medis dont il est(était ?) 1er adjoint puis Maire
Philippe Auguste : Il est marié avec ma cousine, Françoise Ragot qui était présente le 19 février à la Bigaille. Jean devait venir mais il était pris dans une soirée électorale.
Rolly Gaboriaud: Merci du renseignement, j'ai pu le retrouver sur internet 60 ans après le lycée Pierre Loti. Salut Jean.
Jean Pierre Baron: Marennes for ever sert aussi à cela
Veronique Ybard : Henry Moreau c'est le fils des Moreau de la cité Leclerc ?
Jean Pierre Baron Oui et le petit fils de Mme Bondon la marchande de crevettes qui habitait à côté de l'église
Geneviève Gailler: Oui, il a une maison à Marennes
Veronique Ybard : Il était militaire il me semble que je me suis occupé de son ex-femme qui habite à Saint Nazaire
Geneviève Gailler : Non, à la SNCF, c'est le mari de sa soeur qui était militaire
Ginette Roland: Il doit toujours habiter en face de chez Mme Balloteau , en face du terrain de tennis
Veronique Ybard : Non c'est sa soeur Mme Suire
Ginette Roland: Ah oui je confonds
Rolly Gaboriaud : Et le plus jeune fils Poitevin
Jean Pierre Baron : Il était médecin (ou chirurgien )
Micheline Delage : Henry, sa sœur Yvonne habite Marennes, le fils Brillet n'habite pas très loin de Marennes mais je me rappelle plus

e année 63
 
 
Evelyne Charr : Je reconnais Annie Bourillaud (2ème à gauche), Monique Boyard, (côté droit, 3ème rangée ) et Alain Bondon devant Nimbus ! Et Myriam, du Breuil, 2ème rangée... Il y a aussi Marie-Thérèse Chagnon, 2ème devant, à partir de la droite, et peut-être Gisèle Bouyer de Bourcefranc (décédée en 66 avec ses parents...)
Philippe Auguste : Je pense qu'au fond il y a André Bertrand et Michel Texier. Je pencherai aussi pour Joël Blanchet, toujours au fond et devant lui Jacqueline Gautier qu'il a ensuite épousé. Et bien sûr le prof, Nimbus
Dany Logeais  : Tu as raison pour les noms je suis rangée de gauche 2ème rang avec Marie Odile
Janine Santerre : Première devant a droite Maryline Bouvet
Martial Bellet : Myriam Delage avec le bandeau blanc